Release details

2019-03-14 07:29 CET
  • Print
  • Share Share
en fr

Groupe Casino : Résultats Annuels 2018

 RÉSULTATS ANNUELS 2018

Objectifs de résultats 2018 dépassés

Relèvement de la cible du plan de cession en France : au moins 2,5 Mds€ d'ici le T1 2020

Nouveau plan stratégique 2019-2021 en France

En 2018, le Groupe a dépassé ses objectifs :

  • Croissance du chiffre d'affaires consolidé de + 4,7 % en organique à 36,6 Mds€ ;
  • Résultat Opérationnel Courant Groupe (ROC) à 1 209 M€ soit + 18,0 % en organique hors crédits fiscaux, et + 9,8 % y compris crédits fiscaux (au-delà des objectifs respectifs de + 10 % et > 0) ;
  • Croissance du ROC de la distribution France de + 15,7 % en organique, au-delà de l'objectif initial de + 10 % ; ROC France total à 579 M€ ;
  • Poursuite de l'excellente performance en Amérique Latine, portée par le succès du Cash & Carry et la redynamisation des autres formats ;
  • Réduction de la Dette Financière Nette France à 2,7 Mds€ (3,7 Mds€ en 2017) ;
  • Exécution du plan de cession de 1,5 Md€. Au vu de l'avance sur le calendrier initial et des offres indicatives reçues sur d'autres actifs non stratégiques, la nouvelle cible est fixée à au moins 2,5 Mds€ à réaliser d'ici le T1 2020.

Après la profonde transformation menée depuis 4 ans sur ses activités en France, le Groupe dispose d'un modèle adapté aux mutations du marché et présente ses perspectives 2019-2021 :

  • Ouverture de 300 magasins premium et proximité d'ici 2021 ;
  • Accroissement de la part des formats porteurs avec une exposition aux hypermarchés réduite
    à 15 % du volume d'affaires (21 % en 2018) ;
  • Position de numéro 1 sur le bio en 2021 avec un chiffre d'affaires de 1,5 Md€ (1 Md€ en 2018) ;
  • 30 %[1] de l'activité réalisée en E-commerce en 2021(18 %1 à fin 2018) grâce à la poursuite
    du développement de Cdiscount avec une quote-part marketplace supérieure à 50 %,
    et accélération de la digitalisation de la relation client notamment via les applications mobiles
    (déjà 10 M de téléchargements) ;
  • Leadership sur la livraison à domicile alimentaire avec les partenariats Ocado et Amazon Prime Now ;
  • Développement de nouvelles activités de services autour des actifs du Groupe :
    • Énergie (GreenYellow) : conforter la position de leader de l'autoconsommation en France avec 950 MWc installés d'ici 2021 (190 MWc à fin-2018) ;
    • Data (3W.relevanC) et Data Center (ScaleMax) : chiffre d'affaires de 130 M€ en 2021
      (41 M€ en 2018).

Compte tenu de ces éléments, le Groupe fixe les objectifs financiers suivants sur les trois prochaines années en France :

  • Progression de la marge d'EBITDA et de ROC de la distribution de + 0,2 pt/an ;
  • Croissance du ROC de la distribution de + 10 %/an ;
  • Cash-flow libre[2] de 0,5 Md€/an avec des CAPEX retail bruts inférieurs à 350 M€/an, en ligne avec les amortissements.
  •  

Chiffres clés 2018

En M€ 2017 2018 Var.
Totale
Var.
organique[3]
Chiffre d'affaires 37 490 36 604 - 2,4 % + 4,7 %[4]
EBITDA 1 900 1 865 - 1,9 % + 6,7 %
ROC 1 213 1 209 - 0,3 % + 9,8 %
ROC hors crédits fiscaux 1 015 1 098 + 8,2 % + 18,0 %
Résultat net normalisé, Part du Groupe 351 318 - 9,4 % - 2,0 %[5]
Bénéfice net normalisé par action, dilué 2,72 2,49 - 8,6 % +0,2%3
Dette financière nette (4 126) (3 421) + 705  
Dont France (3 715) (2 709) + 1 006  

Le Conseil d'administration s'est réuni le 13 mars 2019 pour arrêter les comptes sociaux et consolidés de l'exercice 2018. Les commissaires
aux comptes ont effectué leurs procédures d'audit sur ces comptes et le rapport relatif à la certification des comptes est en cours d'émission. Suite à la décision de céder Via Varejo prise en 2016 et conformément à la norme IFRS 5, l'activité de Via Varejo (y compris Cnova Brésil)
est maintenue en activité abandonnée. Les comptes 2017 et 2018 sont établis en conformité avec la norme IFRS 15.

Dynamique stratégique soutenue en 2018, renforcée en 2019-2021 avec des objectifs rehaussés

Exécution en avance du plan de cession de 1,5 Md€ et lancement d'un plan de rationalisation du parc

Le Groupe a exécuté son plan de cession de 1,5 Md€[6] et a atteint en janvier 2019 l'objectif annoncé le 11 juin 2018. Au vu de l'avance sur le calendrier initial et des offres indicatives reçues sur d'autres actifs, le Groupe relève son objectif de cession d'actifs non stratégiques en France pour le porter à au moins 2,5 Mds€ à réaliser d'ici le T1 2020.

Le Groupe continue de se concentrer sur un mix de formats adapté aux tendances de consommation. Fin 2018, un plan de rationalisation du parc (fermetures et cessions de magasins déficitaires) a été initié, pour un gain ROC en année pleine (dès 2020) de + 90 M€[7]. À date, des cessions ont déjà été signées
à hauteur de 149 M€.  Il doit s'achever pour l'essentiel au S1 2019. Ce plan est autofinancé : les produits de cession financent le coût des fermetures, avec un gain net pour le Groupe.

Parallèlement, la perte de chiffre d'affaires sera limitée grâce aux ralliements et à l'expansion
en franchise réalisés entre 2018 et début 2019 (450 M€ de gain de volume d'affaires en année pleine).

Accélération du Cash & Carry et succès des transformations des autres formats en Amérique latine

En 2018, GPA et Éxito ont poursuivi leur transformation digitale et renforcé leur stratégie omnicanale.
Au Brésil, au sein de GPA, Assaí (Cash & Carry) affiche sa 6ème année consécutive de croissance supérieure à 20 %, et Multivarejo redynamise ses Supermarchés Extra grâce aux nouveaux concepts Mercado Extra et Compre Bem. En Colombie, Éxito poursuit la forte progression du Cash & Carry
et déploie ses nouveaux formats Éxito Wow et Carulla Fresh Market tout en développant son activité immobilière dont le parc total atteint 735 000 m2.

Un positionnement unique en France, renforcé par l'accélération du E-commerce, de la digitalisation et des nouvelles activités

En 2018, en France, le Groupe a poursuivi l'amélioration de son mix de formats, catégories
et géographies :

  • Formats : plus de 60 % du chiffre d'affaires est issu des 7 500 magasins premium et de proximité. La part des hypermarchés dans le volume d'affaires est limitée à 21 %. Le Groupe souhaite augmenter la part des formats premium et de proximité et réduire celle des hypermarchés
    à 15 % en 2021. Le parc sera ainsi repositionné sur des hypermarchés rentables et avec
    un modèle désormais porteur ;
  • Catégories : le leadership sur le bio se renforce significativement avec près d'1 Md€ de chiffre d'affaires en 2018. Le Groupe souhaite devenir le numéro 1 du segment en France avec 1,5 Md€ de chiffre d'affaires en 2021, notamment en maintenant un fort rythme d'expansion
    chez Naturalia ;
  • Géographies : le parc de magasins est majoritairement concentré en zones urbaines et au coeur des trois régions[8] les plus dynamiques de France représentant environ 60 % du chiffre d'affaires. 

Le Groupe est déjà noté A1+ (soit la première place[9] sur son secteur) et va poursuivre
ses engagements en faveur des problématiques sociales et environnementales.

En 2018, la part du E-commerce dans l'activité du Groupe en France a atteint 18 %[10], portée notamment par Cdiscount dont le volume d'affaires (« GMV ») représente 3,6 Mds€[11]. Le Groupe prévoit, pour 2021, une quote-part E-commerce de 30 %3 avec des objectifs de volume d'affaires
de Cdiscount à 5,0 Mds€ et de 1 Md€ de volume d'affaires en E-commerce alimentaire.

Le Groupe poursuit la digitalisation de la relation client cette année. L'écosystème d'applications mobiles monte en puissance et atteint déjà plus de 10 millions de téléchargements. Des solutions innovantes et digitales améliorent l'expérience client comme le Scan & Go sur les applications Monoprix et Casino Max qui est déjà déployé sur un tiers du parc (Hypermarchés et Supermarchés) et le sera à 100 % d'ici fin 2019.

Le Groupe accélère également le développement de ses nouvelles activités. La puissance photovoltaïque installée par GreenYellow a atteint 190 MWc à fin 2018. Cette année, la filiale a créé
une joint-venture « Reservoir Sun » avec Engie et réalisé une augmentation de capital de 150 M€
aux côtés de Tikehau Capital et Bpifrance. D'ici 2021, le Groupe souhaite porter à 950 MWc la puissance installée de ce parc photovoltaïque.

L'activité de Data & Data Center progresse, avec 41 M€ de chiffre d'affaires en 2018 sur les services liés à la data. Pour 2021, le Groupe prévoit des revenus de l'ordre de 130 M€ dont 100 M€ sur la data.

Parallèlement à ces développements, le Groupe déploie un plan d'économies de coûts de 200 M€
par rapport à 2018, dont la moitié sera réalisée en 2019 et le reste en 2020. Ce plan comprend :

  • La réduction des frais de siège enseignes et centraux d'environ 50 M€ d'ici 2020, en adaptant
    les frais de structure à l'évolution du parc de magasins, en généralisant les outils digitaux
    et en simplifiant les processus
  • La réduction des frais opérationnels, et des gains achats d'environ 150 M€ d'ici 2020, en unifiant les chaines logistiques et les stocks entre les enseignes sur le frais et le sec, en bénéficiant de gains sur les achats marchands et non marchands avec la plateforme Horizon et en optimisant
    les coûts magasins.

Résultats annuels 2018

En 2018, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe atteint 36,6 Mds€, soit une hausse de + 4,7 %
en organique (hors essence et calendaire) et une variation de - 2,4 % notamment après prise en compte de l'impact négatif du change.
En France, l'activité est marquée par le succès commercial de l'ensemble des formats. Le volume d'affaires total s'inscrit en hausse de + 2,8 %[12].
Le E-commerce (Cdiscount) affiche un fort dynamisme avec un volume d'affaires (« GMV »)
en hausse de + 9,3 %[13] en organique, porté par la contribution croissance de la marketplace
et les revenus de monétisation.

Les ventes en Amérique latine sont soutenues par la très bonne performance d'Assaí (+ 24 % en organique), le redressement de Multivarejo et la nouvelle dynamique d'Éxito.

Le ROC Groupe s'établit à 1 209 M€ soit une hausse de + 9,8 % en organique et une variation de - 0,3 % après impact défavorable du change. Hors crédits fiscaux, le ROC Groupe s'inscrit en croissance
de + 18,0 % en organique et de + 8,2 % au total.

En France, le ROC s'élève à 579 M€, en progression de + 8,4 % en organique. Le ROC de la distribution s'établit à 518 M€ soit une hausse de + 15,7 % en organique. Il bénéficie de :

  • La hausse du ROC de la distribution de 69 M€, soit une rentabilité en hausse de + 0,2 pt, poursuivant l'amélioration des années précédentes ;
  • Le développement des activités complémentaires (GreenYellow, data avec 3W.relevanC) ;
  • La rationalisation du parc qui s'accentuera en 2019 ;
  • La bonne dynamique des ralliements et de la franchise.

Le taux de marge opérationnelle courante s'élève à 3,0 %, en hausse de + 18 bp.

Le ROC du E-commerce (Cdiscount) s'améliore fortement avec une marge opérationnelle
en hausse de + 124 bp et un EBITDA en hausse de + 30 M€, sous l'effet de la progression
de la marketplace et des activités de monétisation.

Le ROC des activités de la distribution alimentaire en Amérique latine s'élève à 644 M€, soit
une hausse de + 7,1 % en organique et une variation de - 9,7 % après impact du change. Hors crédits fiscaux, le ROC est en hausse de + 22,3 % en organique et de + 3,4 % au total. La marge opérationnelle du segment s'élève à 4,1 %.

Résultat financier et Résultat Net Part du Groupe normalisés[14]

Le Résultat financier normalisé de la période s'améliore à - 418 M€ contre - 475 M€ en 2017, sous l'effet principalement de la baisse des taux d'intérêts et de l'évolution du change en Amérique latine.

Le Résultat net normalisé des activités poursuivies Part du Groupe s'élève à 318 M€ contre 351 M€
en 2017 soit - 2,0 % à changes constants, sous l'effet de la hausse du taux d'impôt (à 27,0 % contre
20,6 % en 2017, année qui bénéficiait de l'annulation de la taxe sur les dividendes en France).

Le BNPA normalisé dilué[15] est de 2,49 € contre 2,72 € en 2017, du fait de l'impact des effets de change et de l'évolution du taux d'impôt. À taux de change constant, il s'inscrit en hausse de + 0,2 %.


Résultat Net de l'ensemble consolidé, Part du Groupe

Le Résultat Net de l'ensemble consolidé Part du Groupe, s'établit à - 54 M€ contre 101 M€ en 2017. En 2018, le montant d'impôt s'élève à - 204 M€, en forte hausse par rapport à 2017, sous l'effet
de charges exceptionnelles non déductibles fiscalement en 2018, et d'un gain de 60 M€ comptabilisé en 2017 au titre du remboursement de la taxe sur les dividendes.

Situation financière au 31 décembre 2018

La Capacité d'Autofinancement Financière des activités poursuivies du groupe Casino s'établit
à 1 574 M€ (contre 1 541 M€ en 2017).

La Dette financière nette du groupe Casino au 31 décembre 2018 est de 3,4 Mds€ contre 4,1 Mds€
au 31 décembre 2017. Hors impact de l'opération Segisor, les périmètres E-commerce et Latam sont stables. La valorisation de Via Varejo[16] est impactée par l'effet de change.

Le ratio de dette financière nette sur EBITDA des activités poursuivies s'établit à 1,8x, contre 2,2x
en 2017.

La Dette financière nette de Casino en France[17] au 31 décembre 2018 atteint 2,7 Mds€, contre 3,7 Mds€ au 31 décembre 2017, sous l'effet du plan de cession d'actifs.

Au 31 décembre 2018, Casino en France2 dispose de 5,0 Mds€ de liquidités, se composant
d'une position de trésorerie brute de 2,1 Mds€ et de lignes de crédit disponibles de 2,9 Mds€ avec une maturité moyenne de 2,4 années.

Le Groupe est noté Ba1 (perspective négative) par Moody's depuis le 28 septembre 2018, et BB
par Standard & Poor's (perspective négative) depuis le 3 septembre 2018.

Dividende

Le Conseil d'Administration a décidé de proposer un dividende de 3,12 € par action au titre
de l'année 2018, à l'Assemblée Générale qui se réunira le 7 mai 2019. Ce dividende est identique à celui versé l'année précédente.

Compte tenu de l'acompte sur dividende versé en décembre dernier, le solde restant à distribuer
est de 1,56 € par action. Il sera détachable le 9 mai 2019 et payable le 13 mai 2019.

Perspectives financières du Groupe en 2019

Au vu des plans déjà réalisés et des nouvelles initiatives engagées, le Groupe vise pour 2019 :

  • Sur le segment Retail France : un ROC de la distribution en croissance de + 10 %, un cash-flow libre[18] de 0,5 Md€, et une nouvelle réduction de la dette financière nette ;
  • Sur le segment E-commerce (Cdiscount) : une forte amélioration de l'EBITDA, soutenue
    par la croissance de la marketplace et des activités de monétisation ;
  • Sur le segment Amérique latine : une progression de la marge d'EBITDA de plus de + 30 bp au Brésil
    et une amélioration de la marge d'EBITDA en Colombie.

Perspectives financières 2019-2021

Le Groupe vise en France en 2019-2021 :

  • Une marge de ROC de la distribution et d'EBITDA en hausse de + 0,2 point par an ;
  • Une croissance du ROC de la distribution de + 10 % par an ;
  • Un cash-flow libre[19] de 0,5 Md€ par an ;
  • Un montant de CAPEX retail bruts inférieur à 350 M€ par an en ligne avec les amortissements.

Principaux KPIs opérationnels France -Synthèse des perspectives 2019-2021

  2018 2021
1. Mix    
Ouvertures de magasins premium et de proximité[20]   300
Quote-part du volume d'affaires des hypermarchés 21 % 15 %
Chiffre d'affaires bio 1,0 Md€ 1,5 Md€
2. E-commerce    
Quote-part E-commerce[21] 18 % 30 %
Volume d'affaires du E-commerce alimentaire[22] 300 M€ 1 Md€
GMV Cdiscount 3,6 Mds€ 5 Mds€
3. Digitalisation    
Déploiement du Scan & Go[23] 30 % 100 %
(à fin 2019)
4. Nouvelles activités    
Parc photovoltaïque installé 190 MWc 950 MWc
Revenus de Data et Data Center 41 M€ 130 M€
5. Plans d'économies    
Économies de coûts   200 M€
(d'ici 2020)

La présentation des résultats annuels 2018 sera accessible sur le site du groupe Casino
(
www.groupe-casino.fr). La définition des principaux indicateurs non-gaap sera également disponible sur le site.

En complément, le Groupe met à disposition sur le site sa présentation RSE.


Chiffre d'affaires consolidé par segment

Chiffre d'affaires
En M€
2017 2018 Var. organique
France Retail[24] 18 799 19 061 + 1,2 %
Latam Retail1 16 782 15 577 + 8,9 %
E-commerce (Cdiscount) 1 908 1 965 + 2,6 %
Total Groupe 37 490 36 604 + 4,7 %

EBITDA consolidé par segment

EBITDA
En M€
2017 2018 Var. organique
France Retail 882 914 + 3,8 %
Latam Retail 1 029 932 + 6,2 %
E-commerce (Cdiscount) (10) 19 n.s.
Total Groupe 1 900 1 865 + 6,7 %

Résultat Opérationnel Courant consolidé par segment

ROC
En M€
2017 2018 Var. organique
France Retail 536 579 + 8,4 %
Latam Retail 713 644 + 7,1 %
E-commerce (Cdiscount) (37) (14) + 63,8 %
Total Groupe 1 213 1 209 + 9,8 %


Évolution de la dette financière nette par entité





En M€
2017 Évolution Impact Segisor 2018  
  France Retail (3 715) + 806 + 200 (2 709)
  E-commerce (Cdiscount) (194) - 5 0 (199)
  Latam Retail (845) - 11 - 200 (1 056)
  dont GPA Food (189) - 34 0 (224)
  dont Éxito (655) + 29 + 200 (426)
  dont Segisor 0 0    - 400 (400)
  Latam Electronics 628 - 85 0 543
  Total (4 126) + 705 0 (3 421)

Dette financière nette Groupe 2018

En M€ 2017 2018
DFN Groupe au 1er janvier (3 367) (4 126)
Cash-flow libre[25] 179 1 197
Frais financiers (505) (424)
Dividendes versés aux actionnaires et porteurs de TSSDI (444) (491)
Rachats d'actions et transactions
avec les intérêts ne donnant pas le contrôle[26]
(128) (20)
Augmentation de capital de GreenYellow - 149
Autres investissements financiers[27] (161) 32
Autres éléments non cash[28] 4 (278)
Activités destinées à la vente classées en IFRS 5 296  539
DFN Groupe au 31 décembre (4 126) (3 421)

Dette financière nette France 2018

En M€ 2017 2018
DFN France au 1er janvier (3 200) (3 715)
Cash-flow libre[29] 54 963
Frais financiers (52) (134)
Dividendes versés aux actionnaires
et porteurs de TSSDI
(379) (400)
Rachats d'actions et transactions
avec les intérêts ne donnant pas le contrôle[30]
(209) (96)
Augmentation de capital de GreenYellow - 149
Autres investissements financiers[31] (148) 40
Autres éléments non cash[32]  (140) (324)
Dont frais financiers non cash  (70) (12)
Activités destinées à la vente classées en IFRS 5  360 609
Segisor  - 200
DFN France au 31 décembre  (3 715) (2 709)

Résultats 2018[33]

En M€ 2017 2018
Chiffre d'affaires 37 490 36 604
EBITDA 1 900 1 865
ROC 1 213 1 209
ROC et résultat des entreprises mises
en équivalence
1 225 1 227
Autres produits et charges opérationnels (480) (375)
Résultat opérationnel 732 834
Coût de l'endettement financier net (367) (327)
Autres produits et charges financiers (78) (138)
Charge d'impôt (48) (204)
Quote-part de résultats des sociétés associées et co-entreprises 13 17
Résultat net des activités poursuivies
part du Groupe
108 (45)
Résultat net activités abandonnées
part du Groupe
(7) (9)
Résultat Net, Part du Groupe (RNPG) 101 (54)
Résultat net normalisé
part du Groupe
351 318


Résultat net normalisé

En M€ 2017 Éléments
retraités
2017
Normalisé
2018 Éléments
retraités
2018
Normalisé
Résultat Opérationnel Courant 1 213 0 1 213 1 209 0 1 209
Autres produits et charges opérationnels (480) 480 0 (375) 375 0
Résultat opérationnel 732 480 1 213 834 375 1 209
Coût de l'endettement
financier net
(367) 0 (367) (327) 0 (327)
Autres produits et charges financiers[34] (78) (30) (108) (138) 47 (91)
Charge d'impôt[35] (48) (104) (152) (204) (9) (214)
Quote-part de résultat
des entreprises associées
13 0 13 17 0 17
Résultat net
des activités poursuivies
251 347 598 182 413 595
Dont intérêts minoritaires[36] 143 103 247 227 50 277
Dont Part du Groupe 108 243 351 (45) 363 318

Le résultat net normalisé correspond au résultat net des activités poursuivies corrigé (i) des effets des autres produits et charges opérationnels tels que définis dans la partie « principes comptables »
de l'annexe annuelle aux comptes consolidés, (ii) des effets des éléments financiers non récurrents ainsi que (iii) des produits et charges d'impôts afférents à ces retraitements.

Les éléments financiers non récurrents regroupent les variations de juste valeur des dérivés actions (par exemple les instruments de Total Return Swap et Forward portant sur les titres GPA) et les effets d'actualisation monétaire de passifs fiscaux brésiliens.


Bilan 2018 simplifié

En M€ 2017 2018
Actifs non courants 21 955 20 299
Actifs courants 16 161 17 141
Total actifs 38 116 37 440
Capitaux propres 13 023 12 019
Passifs financiers non courants 7 229 6 817
Autres passifs non courants 2 114 2 020
Passifs courants 15 750 16 584
Total capitaux propres et passifs 38 116 37 440

CONTACTS ANALYSTES ET INVESTISSEURS

Régine GAGGIOLI - Tél : +33 (0)1 53 65 64 17
rgaggioli@groupe-casino.fr

ou

+33 (0)1 53 65 24 17
IR_Casino@groupe-casino.fr

CONTACTS PRESSE

Groupe Casino - Direction de la Communication
Stéphanie ABADIE - sabadie@groupe-casino.fr - +33 (0)6 26 27 37 05

ou

+33(0)1 53 65 24 78 - directiondelacommunication@groupe-casino.fr

Agence IMAGE 7
Karine ALLOUIS - Tel : +33(0)1 53 70 74 84 - kallouis@image7.fr
Grégoire LUCAS - gregoire.lucas@image7.fr

 

Disclaimer

 

Ce communiqué a été préparé uniquement à titre informatif et ne doit pas être interprété comme
une sollicitation ou une offre d'achat ou de vente de valeurs mobilières ou instruments financiers connexes.
De même, il ne donne pas et ne doit pas être traité comme un conseil d'investissement.
Il n'a aucun égard aux objectifs de placement, la situation financière ou des besoins particuliers de tout récepteur. Aucune représentation ou garantie, expresse ou implicite, n'est fournie par rapport
à l'exactitude, l'exhaustivité ou la fiabilité des informations contenues dans ce document. Il ne devrait pas être considéré par les bénéficiaires comme un substitut à l'exercice de leur propre jugement.
Toutes les opinions exprimées dans ce document sont sujettes à changement sans préavis.



[1] Chiffre d'affaires dans les enseignes et volume d'affaires (« GMV ») Cdiscount

[2] Avant dividendes versés aux actionnaires de la société mère et aux porteurs de TSSDI, et avant frais financiers
Note : Les variations de chiffre d'affaires organiques et comparables sont hors essence et calendaire

[3] La variation organique correspond à la variation totale retraitée des effets de change et de périmètre

[4] Hors essence et calendaire

[5] A taux de change constant

[6] Intégrant la cession au Groupe Fortress de 392 M€ encaissés le 11/03/2019. Le détail des impacts du plan de cession est affiché dans la présentation des résultats annuels 2018

[7] Magasins intégrés

[8] Régions Ile de France, Rhône-Alpes et Côte d'Azur

[9] Classement de l'agence de notation extra-financière Vigeo Eiris en décembre 2018 (secteur Supermarchés - 17 acteurs)

[10] Chiffre d'affaires dans les enseignes et volume d'affaires (« GMV ») de Cdiscount

[11] Donnée publiée par Cdiscount

[12] Volume d'affaires (alimentaire et non alimentaire) dans les enseignes et GMV Cdiscount

[13]  Donnée publiée par Cdiscount. Les variations organiques incluent les ventes et services en corners mais excluent les ventes réalisées avec les clients des hypermarchés et supermarchés du groupe Casino, et 1001Pneus (acquisition en octobre 2018). Exclusion totale de -1,1 point et de -1,7 point respectivement du GMV et du chiffre d'affaires

[14] Définition donnée en page 12

[15] Le BNPA normalisé dilué intègre l'effet de dilution lié à la distribution des titres subordonnés TSSDI 

[16] Les activités Latam Electronics (regroupées autour de la filiale Via Varejo) sont classées depuis fin 2016 en activités abandonnées. Elles sont valorisées au bilan à leur valeur nette comptable, exposant la dette financière nette du Groupe aux variations de change sur le périmètre concerné

[17] Périmètre holding du Groupe Casino, incluant notamment les activités françaises et les holdings détenues à 100%

[18] Avant dividendes versés aux actionnaires de la société mère et aux porteurs de TSSDI, et avant frais financiers

[19] Avant dividendes versés aux actionnaires de la société mère et aux porteurs de TSSDI, et avant frais financiers

[20] Monoprix, Naturalia, Franprix, Casino Supermarchés

[21] Chiffre d'affaires dans les enseignes et volume d'affaires Cdiscount

[22] E-commerce alimentaire = E-commerce France hors Cdiscount

[23] Périmètre Hypermarchés et Supermarchés

[24] Hors essence et calendaire

[25] Des activités poursuivies, avant dividendes versés aux actionnaires de la société mère et aux porteurs de TSSDI, et avant frais financiers

[26]  Dont en 2017 rachat des intérêts minoritaires Cnova pour un montant de 171 M€

[27]  Inclus en 2018, 209 M€ d'opérations de périmètres liées au TRS Mercialys

[28] Inclus en 2018, -198 M€ de dette financière non cash liée au TRS de Mercialys et -100 M€ sur l'effet de conversion des comptes de trésorerie précédemment détenus au Brésil

[29] De l'ensemble consolidé, avant dividendes versés aux actionnaires de la société mère et aux porteurs de TSSDI, et avant frais financiers

[30] Dont en 2017, rachat des intérêts minoritaires Cnova pour un montant de 171 M€

[31] Inclus en 2018 209 M€ d'opérations de périmètre liées au TRS Mercialys

[32] Inclus en 2018 -198 M€ de dette financière non cash liée au TRS de Mercialys et -100 M€ sur l'effet de conversion des comptes de trésorerie précédemment détenus au Brésil

[33] Les états financiers 2017 et 2018 reflètent l'application de la norme IRFS 5 pour tenir compte du projet de cession de Via Varejo. En conséquence, l'activité de Via Varejo (y compris celle de Cnova Brésil) est reclassée en activité abandonnée depuis 2016. Les actifs et passifs de cette activité sont présentés sur une ligne séparés du bilan. Dans le cadre des nouvelles normes applicables au 1er janvier 2018, les comptes 2017 et 2018 sont établis en conformité avec la norme IFRS 15. Les comptes 2018 tiennent également compte de l'application de la norme IFRS 9 relative aux instruments financiers et de la norme IAS 29 relative au traitement de l'hyperinflation en Argentine. L'application prospective des amendements à IFRS 2 a conduit au reclassement au 1er janvier 2018 d'une dette de 5 M€ en intérêts ne donnant pas le contrôle sur le segment Latam.

[34] Sont retraités des autres produits et charges financiers, principalement les effets d'actualisation monétaire des passifs fiscaux, ainsi que les variations de juste valeur des Total Return Swaps portant sur les actions GPA et du forward GPA

[35] Sont retraités de la charge d'impôt, les effets d'impôt correspondants aux éléments retraités ci-dessus, ainsi que les produits et charges d'impôts afférents à ces retraitements

[36] Sont retraités des intérêts ne donnant pas le contrôle les montants associés aux éléments retraités ci-dessus

HUG#2238537