Release details

2017-08-08 06:01 CEST
  • Print
  • Share Share

Étude YPO Global Pulse : le niveau de confiance des entreprises de l'UE grimpe à son plus haut niveau en huit ans.

 Les dirigeants de l'UE sont optimistes quant à la conjoncture ; les dirigeants d'entreprises européennes non membres de l'UE sont d'accord

LONDRES - le 8 août 2017 - YPO, la plus importante organisation de chefs d'entreprise au monde, a annoncé aujourd'hui que le niveau de confiance parmi les dirigeants de l'Union européenne (UE) a augmenté au deuxième trimestre 2017 (T2 2017).

L'indice de confiance YPO Global Pulsepour l'UE a bondi de 2,1 points pour atteindre 63,0, son plus haut niveau au cours des huit ans de l'enquête.

Des augmentations tangibles du niveau de confiance ont été enregistrées dans plusieurs grandes économies à travers l'UE, alors que les perspectives sur d'autres marchés se sont maintenues.

La France a affiché une forte hausse du niveau de confiance, en hausse de 10,2 points à 64,7, son plus haut niveau depuis juillet 2011, probablement en raison de la victoire du président Macron à l'élection présidentielle et de l'amélioration des chiffres du PIB. Cette augmentation a inversé la baisse de 8,1 points enregistrée au cours du premier trimestre de l'année, alors que les dirigeants en France étaient probablement incertains quant au résultat de l'élection présidentielle.

La Belgique a également signalé une amélioration des perspectives, en hausse de 8,0 points à 69,8, son niveau le plus élevé jamais atteint dans l'étude. La Grèce a grimpé de 7,0 points pour atteindre 53,2, de nouveau dans une zone optimiste (au-dessus de 50 points). Cela a inversé une grande partie de la baisse du niveau de confiance de 11,9 points enregistrée au premier trimestre de l'année (T1 2017). Le Portugal, le Danemark et Malte ont également affiché des perspectives encourageantes.

Les autres pays sont restés stables, l'Allemagne restant inchangée à 62,7, ce qui a permis de maintenir son niveau de confiance le plus élevé depuis janvier 2011, alors que le sentiment restait positif quant au fait que les prochaines élections n'auront pas d'impact significatif sur les conditions commerciales.

Le niveau de confiance de l'Espagne est resté important à 69,4, en légère baisse par rapport à 69,6, tandis que celui de l'Italie est resté stable, en léger repli de 0,4 point pour atteindre 59,4.

Le Royaume-Uni a affiché une hausse de 0,8 point pour atteindre 61,8, son niveau le plus élevé depuis avril 2016, ce qui suggère que les dirigeants du pays n'ont pas été perturbés par l'incertitude politique causée par les élections générales de mai et le début des négociations officielles du Brexit.

« Après plusieurs années d'incertitude politique et économique, l'UE a bénéficié d'une période de calme relatif au cours des six derniers mois. La perspective d'une vague de victoires populistes aux élections dans la région, en France, en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas, a disparu pour le moment, et la plupart des économies se portent bien », a déclaré Thierry Deau, membre d'YPO et PDG de Meridiam Infrastructure. « Les dirigeants en Europe chercheront à profiter des opportunités qui se présenteront et à accélérer les plans de croissance tant qu'ils en auront l'occasion, mais ils devraient également surveiller certains facteurs clés, tels que les négociations du Brexit et les performances économiques des États-Unis, qui pourraient encore avoir un effet perturbateur sur la conjoncture ».

Dans l'Europe hors UE, la confiance a progressé de 8,5 points pour atteindre 60,3, principalement à la suite d'une inversion complète du sentiment suisse, où la confiance a bondi de 16,1 points pour atteindre 61,9.

Principales conclusions dans l'UE

Les chefs d'entreprise sont optimistes sur les prévisions de croissance

Les dirigeants étaient optimistes quant aux perspectives de leurs propres entreprises au cours des 12 prochains mois, signalant une amélioration des perspectives pour chacun des trois indicateurs clés de l'étude, à savoir les ventes, l'emploi et les investissements fixes.

Plus des deux tiers (69 %) des chefs d'entreprise de l'UE prévoient d'augmenter leurs revenus au cours de l'année prochaine, contre seulement 3 % qui pensent que leur chiffre d'affaires devrait baisser. Un tiers (33 %) pense augmenter ses effectifs, contre seulement 3 % qui prévoient des réductions du personnel. Et près de la moitié (44 %) des chefs d'entreprise devraient stimuler les niveaux d'investissement fixes au cours des 12 prochains mois, alors que seulement 6 % estiment que les dépenses d'investissement devraient diminuer.

Les perspectives pour les six prochains mois sont plus modérées

Malgré des niveaux de confiance plus élevés pour leurs propres organisations, les dirigeants ont fait preuve de prudence lorsqu'ils ont été invités à prendre en considération la conjoncture au cours des six prochains mois ; 46 % s'attendent à ce que le climat économique s'améliore, tandis que 41 % croient qu'il demeurera inchangé, et 13 % prédisent qu'il se détériorera. Il s'agissait d'une perspective légèrement plus négative que celle du T1 2017. En effet, 49 % s'attendaient à voir une amélioration du paysage économique au cours des six mois suivants, 42 % pensaient qu'il resterait le même et seulement 9 % prévoyaient une détérioration

Étude mondiale

À l'échelle mondiale, l'indice de confiance YPO Global Pulse a glissé de 0,5 point pour se situer à 62,0 au T2 2017, tandis que les cadres en Australasie se sont révélés les plus optimistes, les niveaux de confiance ayant augmenté de 3,6 points pour atteindre 67,0. En Asie, la confiance a diminué de 1,8 point pour atteindre 61,5, en inversant les gains réalisés au T1 2017. La confiance aux États-Unis est restée ferme dans un zone positive, avec une légère baisse de 1,6 point à 63,3, tandis que le niveau de confiance au Canada a augmenté de 0,8 point pour atteindre 62,9.

Ailleurs, la confiance en Amérique latine a grimpé de 2,1 points pour atteindre 59,2, son plus haut niveau depuis janvier 2014. La confiance des pays africains a progressé de 1,9 point à 56,3, mais malgré son niveau le plus élevé depuis deux ans, elle conserve sa position de deuxième région la moins confiante.

Le niveau de confiance dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) a glissé de 4,5 points à 50,7, sa plus faible note jamais atteinte, ce qui en fait la région la moins confiante au monde.

Indice de confiance YPO Global Pulse
L'étude trimestre en ligne, réalisée au cours des deux premières semaines de juillet 2017 a recueilli les réponses de 1 161 dirigeants dans le monde entier, dont 148 dans l'UE et 34 dans l'Europe hors UE. Consulter www.ypo.org/globalpulse pour en savoir plus sur la méthode d'enquête utilisée et les résultats provenant des quatre coins du monde.

Ceci est une traduction non officielle du communiqué original. La seule version faisant autorité est celle du communiqué dans sa langue d'origine.

# # #

À propos d'YPO

Le principal chef de file mondial des chefs d'entreprise.

YPO est la plateforme mondiale qui permet aux chefs d'entreprise de s'engager, d'apprendre et de progresser. Les membres d'YPO exploitent les connaissances, l'influence et la confiance des chefs d'entreprise les plus influents et novateurs du monde pour stimuler l'impact sur les entreprises, le personnel, les familles et les communautés.

Aujourd'hui, YPO soutient plus de 24 000 membres dans plus de 130 pays, représentant diverses industries et types d'activités. Au total, les entreprises dirigées par des membres d'YPO emploient plus de 15 millions de personnes et génèrent un chiffre d'affaire annuel de 6 billions de dollars.

Leadership. Learning. Lifelong (« Leadership. Apprentissage. En permanence »). Pour de plus amples informations, consulter YPO.org

Contact :
YPO
Linda Fisk
Bureau : +1 972 629 7305 (États-Unis)
Mobile : +1 972 207 4298
press@ypo.org

HUG#2126023