Release details

2017-05-19 01:56 CEST
  • Print
  • Share Share
de fr

Merus annonce des résultats prometteurs liés à l'étude de phase 1/2 du MCLA 128 sur le cancer du sein métastatique

Les résultats seront présentés lors de la réunion annuelle de l'American Society of Clinical Oncology de 2017

L'essai clinique de phase 2 débutera au cours du deuxième semestre de 2017 avec l'exploration de deux populations atteintes du cancer du sein métastatique : des patients positifs au HER2 et des patients positifs aux récepteurs hormonaux / et HER2-faibles

UTRECHT, Pays-Bas, le 17 mai 2017 (GLOBE NEWSWIRE) - Merus N.V. (Nasdaq : MRUS), une société d'immuno-oncologie de stade clinique qui développe des traitements innovants à base d'anticorps bispécifiques, a annoncé aujourd'hui les résultats de son étude de phase 1/2 chez l'humain de MCLA-128 sur les tumeurs solides, incluant les données finales de la phase 1 et une activité préliminaire prometteuse chez les patients atteints de cancer du sein métastatique HER2-positifs (MBC) de la phase 2 de l'essai. Le MCLA-128 est un anticorps bispécifique IgG complet avec une activité de cytotoxicité à médiation cellulaire (ADCC) dépendante des anticorps dirigée contre les récepteurs HER2 et HER3. Les résultats seront communiqués par une présentation par affiches dans la matinée du 5 juin 2017 lors de la réunion annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Dans la phase 1 de l'étude de phase 1/2, la dose recommandée de phase 2 (RP2D) pour les études futures sur le MCLA-128 a été fixée à 750 mg toutes les 3 semaines, en fonction des données d'innocuité et pharmacocinétiques. La phase 2 de l'étude est en cours, explorant certaines indications métastatiques, y compris les cancers du sein, de l'endomètre, de l'ovaire, de l'estomac et du poumon (sauf celui à petites cellules). Le MCLA-128 a été bien toléré, la partie en cours de la phase 2 confirmant le profil d'innocuité observé dans la cohorte d'augmentation de la dose. Parmi les effets indésirables les plus fréquemment observés, citons les réactions légères liées à la perfusion (G1/G2) et les toxicités gastro-intestinales. Aucune cardiotoxicité cliniquement significative n'a été signalée.

Dans le cadre de l'étude en cours, une cohorte de 11 patients MBC positifs au HER2 a été traitée avec un agent MCLA-128 (9 patients à RP2D et 2 patients à 480 mg q3 semaines à partir de la première partie). Ces patients MBC ont tous été fortement prétraités, après avoir reçu une moyenne de 6 lignes de traitement métastatique antérieures, tous ayant reçu 2 à 5 thérapies inhibitrices HER2 auparavant, et certains des patients affichant une progression directe de la maladie jusqu'à la dernière ligne de traitement. Un patient MBC a obtenu une réponse partielle confirmée (> 8+ mois) et 7 ont vu leur maladie stabilisée (dont 4 stabilisations durables supérieures ou égales à 5 mois). Le taux de bénéfices cliniques (réponses complètes et partielles plus une maladie stable d'au moins 12 semaines) parmi la cohorte de patients MBC a atteint 64 % (7/11). L'évaluation des patients MBC supplémentaires et d'autres indications est en cours.

Avec l'activité d'agent unique établie dans MBC, Merus a également annoncé aujourd'hui son intention d'initier une étude clinique internationale de phase 2, ouverte, multicentrique pour évaluer les combinaisons à base de MCLA-128 dans deux populations de MBC : 1) les patients MBC effectivement positifs au HER2 (répondant aux thérapies anti-HER2, y compris TDM-1) qui recevront le MCLA-128 en association avec du trastuzumab et la chimiothérapie, et 2) les patients MBC à statut de récepteurs hormonaux positif confirmé et HER2-faibles (IHC HER2 1+ ou 2+ et FISH négatif pour l'amplification HER2) répondant aux traitements hormonaux et CDK4/6 qui recevront le MCLA-128 en combinaison avec du fulvestrant. En plus de ces premiers résultats cliniques, l'étude du MCLA-128 dans ces combinaisons et populations est soutenue par l'activité observée dans les modèles précliniques. Cette étude de phase 2 devrait être lancée en Europe et aux États-Unis au second semestre de 2017.

« Ces résultats cliniques démontrent que l'agent unique MCLA-128 est actif et bien toléré chez les patients atteints de cancer du sein métastatique fortement prétraités », déclare le professeur Josep Tabernero, MD, PhD, chef du service d'oncologie médicale et de l'Institut d'oncologie de l'hôpital universitaire Vall d'Hebron. « Cela fait du MCLA-128 un agent prometteur pour un développement ultérieur en tant que thérapie combinée dans le paradigme du traitement du cancer du sein métastatique. Je suis impatient de voir comment ces résultats se traduisent dans les études combinées de phase 2 prévues. »

« Avec une activité démontrée dans une population souffrant d'une forme agressive de la maladie, notre objectif est maintenant de comprendre en quoi le MCLA-128, associé aux normes de soins actuelles, peut répondre aux besoins non satisfaits de cette maladie et fournir des résultats améliorés ainsi qu'un plus grand choix d'options aux patients dans le besoin », déclare Ton Logtenberg, Ph.D., Directeur Général de Merus. « Nous percevons des opportunités dans le MBC positif au HER2 et un MBC positif aux récepteurs des oestrogènes résistants aux hormones, où l'échappatoire à la thérapie hormonale prend souvent la forme d'une signalisation HER2/3. Nous souhaitons également continuer à évaluer le MCLA-128 dans d'autres types de tumeurs, y compris les cancers de l'endomètre, de l'ovaire, de l'estomac et du CPNPC dans cette étude en cours. »

À propos du MCLA-128
Le MCLA-128 est conçu pour bloquer la croissance et la survie de la tumeur dépendante de HER3/héréguline-dépendante ainsi que pour améliorer la cytotoxicité immunitaire dans les tumeurs. Le MCLA-128 utilise un mécanisme dit « dock and block » (entreposer et bloquer) dans lequel le mode de liaison du récepteur HER2 oriente le bras de liaison HER3 pour bloquer efficacement la signalisation oncogénique à travers l'hétérodimère HER2:HER3, même avec des concentrations élevées d'héréguline. En outre, le MCLA-128 est conçu pour améliorer l'ADCC afin de recruter et d'activer des cellules effectrices immunitaires pour éliminer directement les cellules tumorales.

À propos de Merus N.V.
Merus est une entreprise d'immuno-oncologie de stade clinique qui développe des traitements innovants complets à base d'anticorps bispécifiques à vocation thérapeutique sur l'être humain appelés Biclonics®. Les Biclonics® sont basés sur le format IgG complet et fabriqués au moyen de processus fondés sur des normes industrielles. Des études précliniques ont prouvé que les Biclonics présentent plusieurs caractéristiques identiques à celles des anticorps monoclonaux conventionnels, notamment une longue demi-vie et une faible immunogénicité. Le principal anticorps bispécifique candidat de Merus, le MCLA-128, est en cours d'évaluation dans le cadre d'un essai clinique de phase 1/2 mené en Europe en tant que traitement potentiel de tumeurs solides exprimant HER2. Le deuxième anticorps bispécifique candidat de Merus, le MCLA-117, est en cours de développement dans le cadre d'un essai clinique de phase 1 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë. L'entreprise possède également un pipeline d'anticorps bispécifiques candidats exclusifs en développement préclinique, y compris le MCLA-158 conçu pour se lier à des cellules souches cancéreuses et développé en tant que traitement potentiel du cancer colorectal et d'autres tumeurs solides, et des Biclonics® conçus pour se lier à diverses combinaisons de molécules immunomodulatrices, y compris PD-1 et PD-L1.

Énoncés prospectifs
Hormis pour les informations historiques présentées ici, ce communiqué de presse contient des prévisions, des estimations et d'autres énoncés prospectifs, y compris, sans s'y limiter, des énoncés concernant : l'impact de notre collaboration avec Incyte sur le développement clinique de nos candidats anticorps bispécifiques, les points de données cliniques anticipés pour 2017, le calendrier des présentations, les annonces de données cliniques et les dépôts réglementaires, les paiements potentiels au titre de notre accord de collaboration avec Incyte, chaque déclaration sous « Anticipated Milestones » (Dates clés prévues) et le potentiel de traitement de nos anticorps bispécifiques candidats.

Ces énoncés prospectifs reposent sur les attentes actuelles de la direction. Ils ne constituent ni des promesses, ni des garanties, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs importants qui peuvent faire que nos résultats, nos performances ou nos réalisations réels diffèrent substantiellement des résultats, performances ou réalisations futures, exprès ou implicites par les énoncés prospectifs, y compris, mais sans s'y limiter, les éléments suivants : notre besoin de financement supplémentaire, qui peut ne pas être disponible et qui peut nous obliger à restreindre nos opérations ou à nous obliger à renoncer aux droits vis-à-vis de nos technologies ou d'anticorps bispécifiques candidats ; d'éventuels retards d'approbation réglementaire, ce qui aurait une incidence sur notre capacité à commercialiser nos produits candidats ainsi qu'à générer des revenus ; le processus long et coûteux du développement clinique de médicaments, dont le résultat est incertain ; la nature imprévisible de nos efforts de développement au stade préliminaire pour des médicaments commercialisables ; d'éventuels retards dans l'inscription des patients, ce qui pourrait avoir une incidence sur l'octroi d'approbations réglementaires nécessaires ; notre dépendance à l'égard de tiers pour mener nos essais cliniques et la possibilité que les performances desdits tiers soient insatisfaisantes ; nous risquons de ne pas pouvoir identifier les anticorps bispécifiques candidats appropriés dans le cadre de notre collaboration avec Incyte ou Incyte risque de ne pas afficher des résultats adéquats dans le cadre de notre collaboration; et notre dépendance envers des tiers pour fabriquer nos produits candidats, ce qui pourrait retarder, empêcher ou entraver nos efforts de développement et de commercialisation.

Ces facteurs ainsi que d'autres facteurs importants évoqués sous la rubrique « Facteurs de risque » du formulaire 20-F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) le 28 avril 2017, et nos autres rapports déposés auprès de la SEC, peuvent entraîner des écarts substantiels entre les résultats réels et ceux dont il est fait état dans les déclarations prospectives du présent communiqué de presse. Ces énoncés prospectifs représentent les estimations de la direction à la date du présent communiqué de presse. Bien que nous puissions choisir de mettre à jour ultérieurement lesdits énoncés prospectifs, nous déclinons toute obligation de le faire, même si des événements futurs venaient modifier nos points de vue, sauf exigence contraire de la législation en vigueur. Ces énoncés prospectifs ne doivent pas être considérés comme représentant nos points de vue à une date ultérieure à celle du présent communiqué de presse.

Contacts :
Presse :
Eliza Schleifstein
+1 973 361 1546
eliza@argotpartners.com

Investisseurs :
Kimberly Minarovich
+1 646 368 8014
kimberly@argotpartners.com

HUG#2106141