Release details

2017-05-18 14:09 CEST
  • Print
  • Share Share
en fr

WENDEL : Information financière publiée à l'occasion de l'Assemblée générale

Information financière publiée à l'occasion
de l'Assemblée générale

 

Actif Net Réévalué au 5 mai 2017 : 8 146 Md€, en hausse de + 23,9 % sur 12 mois à 172,9 € par action

Chiffre d'affaires consolidé du 1er trimestre de 2 146,8 M€, en hausse de + 10,1 % dont + 1,6 % de croissance organique

Poursuite de la réorientation vers le non coté

Finalisation de l'acquisition de 65 % du capital de Tsebo, le leader panafricain des services aux entreprises, le 1er février 2017

 

Forte activité d'investissement des sociétés du Groupe depuis le début de l'année 2017

Finalisation de trois acquisitions depuis le début de l'année par Bureau Veritas en soutien des initiatives de croissance Bâtiment & Infrastructure, Agroalimentaire et SmartWorld

Acquisition par Allied Universal de la division services de sécurité de Yale Enforcement le 6 février 2017

Acquisition par Constantia Flexibles de TR Alucap S.r.l., le leader italien des opercules pour les produits laitiers, le 1er mars 2017

Signature d'un accord par Stahl en vue d'acquérir l'activité chimie pour le cuir de BASF SE annoncée le 23 mars 2017.

Retour aux actionnaires

·        Dividende ordinaire en hausse de + 9,3 %, à 2,35 euros par action, proposé à l'Assemblée générale de ce jour

Frédéric Lemoine, Président du Directoire de Wendel, déclare :

« Bureau Veritas et Saint-Gobain ont connu au 1er trimestre 2017 un net rebond de croissance. Plusieurs de nos sociétés non cotées (Stahl et IHS notamment) ont très bien performé quand d'autres ont connu un début d'année plus modeste mais convenable. Ces premiers mois se sont également accompagnés, dans la continuité de l'année 2016, d'une activité d'investissement soutenue de nos sociétés, avec notamment la très belle opération annoncée par Stahl en vue d'acquérir l'activité chimie pour le cuir de BASF. Wendel a pour sa part poursuivi son activité d'investissement, avec la finalisation de l'acquisition de Tsebo, le leader panafricain des services aux entreprises, en février dernier.

La récente hausse des marchés, induite par une situation économique et politique plus apaisée en Europe, a permis à Wendel d'atteindre un niveau d'Actif Net Réévalué jamais enregistré jusqu'ici tout en réduisant encore son ratio loan-to-value à 20,1 %, matérialisant ainsi l'amélioration constante de notre situation financière.

Toutes ces évolutions inaugurent parfaitement notre plan stratégique 2017-2020, dévoilé en décembre dernier. Ce plan 2017-2020 et les ambitions de création de valeur qui en découlent ont pour objectif de procurer à nos actionnaires un taux de retour moyen à deux chiffres, incluant un dividende en croissance année après année et des rachats d'actions, tout en poursuivant une stratégie d'investissement résolument tournée vers la diversification et en préservant la solidité de la structure financière de notre société. »

Chiffre d'affaires des sociétés consolidées au 1er trimestre 2017

 

(en millions d'euros) T1 2016 T1 2017   Organique
Bureau Veritas 1 059,4 1 138,0 + 7,4 % + 1,9 %
Constantia Flexibles 498,7 518,3 + 3,9 % + 1,9 %
Cromology 168,6 175,2 + 3,9 % + 2,1 %
Stahl 158,5 175,0 + 10,4 % + 5,2 %
Oranje-Nassau Développement 64,6 140,3 + 117,2 % - 15,1 %
CSP Technologies 25,7 29,1 + 13,1 % - 5,1 %
Mecatherm 28,6 19,4 - 32,0 % - 32,0 %
Nippon Oil Pump 10,3 11,5 + 11,7 % + 6,8 %
Tsebo (1) n.a. 80,3 n.a. 6,2 % (2)
Chiffre d'affaires consolidé 1 949,7 2 146,8 + 10,1 % + 1,6 %

(1)Société consolidée à partir de février 2017.

(2) Croissance organique sur 3 mois calculée sur la base des informations financières reportées par Tsebo en USD.

Chiffre d'affaires des sociétés mises en équivalence au 1er trimestre 2017

(en millions d'euros) T1 2016 T1 2017   Organique
Saint-Gobain 9 136 9 937 + 8,8 % + 7,6 %
Allied Universal (1) n.a. 1 201,3 n.a. + 1,0 % (2)
IHS 210,0 255,2 + 21,5 % n.a.
Oranje-Nassau Développement        
exceet (3) 31,5 35,4 + 12,4 % + 11,5 %
SGI Africa (4) n.a. 1,5 n.a. n.a.

(1) Société consolidée par mise en équivalence depuis août 2016, date de la fusion entre AlliedBarton et Universal Services of America. En application de la norme IFRS 5, l'activité d'AlliedBarton des 3 premiers mois de l'année 2016, jusqu'à la fusion avec Universal Services of America, est présentée dans le compte de résultat en « Résultat net des activités arrêtées ou destinées à être cédées ».

(2) La croissance du chiffre d'affaires pro forma, sur 3 mois, est de + 10,4 % (dont + 1,0 % de croissance organique), sur la base des informations financières reportées par Allied Universal en USD.

(3) Conformément à la norme IFRS 5 et à la suite de la cession de la division IDMS, les résultats de cette division sont présentés en 2016 en « Résultat net des activités arrêtées ou destinées à être cédées » dans les comptes d'exceet.

(4) Société consolidée par mise en équivalence depuis août 2016.


Activité des sociétés du Groupe

Bureau Veritas - Retour à la croissance organique au 1er trimestre 2017, perspectives 2017 confirmées

(Intégration globale)

 

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017 s'élève à 1 138 M€, en croissance de + 7,4 % par rapport au 1er trimestre 2016.

La croissance organique de + 1,9 % au 1er trimestre 2017 résulte de :

                  ·       la bonne performance de quatre des six activités qui enregistrent une croissance organique positive : Agroalimentaire et Matières Premières (+ 0,6 %), Bâtiments et Infrastructure (+ 4,5 %), Biens de consommation (+ 4,0 %)  et Certification (+ 10,6 %);

                  ·        un effet calendaire favorable au 1er trimestre, qui s'inversera au 2nd trimestre.

La croissance externe est de + 3,5 % avec trois acquisitions finalisées depuis le début de l'année en soutien des Initiatives de Croissance Bâtiment & Infrastructure, Agroalimentaire et SmartWorld.

L'évolution des devises, notamment l'appréciation du dollar américain et des devises corrélées ainsi que certaines devises de pays émergents par rapport à l'euro, a eu un impact positif de + 2,0 %.

 

L'activité Marine & Offshore enregistre une croissance organique négative au 1er trimestre 2017 (- 1,4 %), liée à :

  • un ralentissement contenu dans le segment des Nouvelles Constructions, la certification des équipements compensant en partie la baisse autour de 5% des activités liées aux nouveaux navires, du fait de la dégradation du marché en Asie ;
  • un nouveau repli des activités Offshore, lié à l'absence de projets en eau profonde et à la réduction significative des études d'évaluation des risques, en partie compensé par la légère croissance des navires en service, grâce à la croissance de la flotte classée.

 

Le chiffre d'affaires de l'activité Agroalimentaire & Matières Premières affiche une croissance organique de + 0,6 %, avec des performances contrastées selon les sous-segments : 

Le segment Produits Pétroliers & Pétrochimiques (39 % du chiffre d'affaires) enregistre une croissance organique de + 2,2 %, témoignant d'une bonne croissance en Europe.

Le segment Métaux & Minéraux (26 % du chiffre d'affaires) enregistre + 2,3 % de croissance organique ; l'ensemble des activités de Trade repassent en territoire positif au cours du trimestre, soutenues par les opérations en Europe et en Asie, et les activités Upstream (à l'exclusion du charbon) affichent une belle progression, principalement en Australie.

L'Agroalimentaire (19 % du chiffre d'affaires) enregistre une baisse de - 3,8 %, du fait de la fin d'un contrat pour l'inspection des produits agricoles, des mauvaises conditions de cultures en Amérique Latine et d'un ralentissement saisonnier des engrais en Europe, qui n'ont pas été compensés par de meilleures performances dans le secteur de l'Alimentaire. Au cours du trimestre, Bureau Veritas a finalisé l'acquisition de Schutter[1], qui permet de renforcer la présence du groupe dans le secteur des matières premières agricoles en Europe, en Amérique du Sud et en Asie.

Les Services aux Gouvernements (16 % du chiffre d'affaires) enregistrent une baisse de - 2,6 % au cours du trimestre, encore impactés par une diminution du volume et de la valeur des importations à destination des pays d'Afrique de l'Ouest et un nouveau recul du programme irakien.

 

La croissance organique de l'Industrie enregistre une baisse de - 1,8 % au 1er trimestre 2017. Les activités liées au Capex pétrole et gaz subissent un nouveau recul, mais à un rythme moindre que pour les trimestres précédents (- 9 % contre - 20 % au 4ème trimestre 2016 au niveau du groupe). Les autres marchés finaux ont été de manière générale mieux orientés, incluant l'activité d'inspection en service des actifs industriels et les activités Automobile.

 

Le chiffre d'affaires de Bâtiment & Infrastructure affiche une augmentation organique de + 4,5 % avec une croissance plus forte dans les activités de construction (57 % du chiffre d'affaires), et une croissance plus proche de celle du PIB dans les activités des bâtiments en service (43 % du chiffre d'affaires).

Le groupe enregistre une croissance organique très soutenue sur le continent américain (14 % du chiffre d'affaires), notamment poussée par le développement régional (Chili, Colombie, Argentine) pour les nouveaux projets de construction, ainsi qu'en Asie (20 % du chiffre d'affaires) où l'activité de construction du groupe en Chine a progressé de + 10 % en organique, tirée par la croissance dans la gestion de projets d'infrastructures et d'énergie, secteurs dans lesquels Bureau Veritas a établi de solides positions.

La progression en Europe (61 % du chiffre d'affaires) a été plus lente, liée à une croissance modérée en France (46 % du chiffre d'affaires) qui est due au manque de mises en chantier et aux ajournements de projets dans le contexte des élections présidentielles. Les ventes se sont néanmoins bien portées et de nombreuses opportunités verront le jour avec le projet du Grand Paris.

 

Pour l'activité Certification, le chiffre d'affaires progresse de + 10,6 % en organique, avec de fortes performances dans l'ensemble des grandes régions et catégories de services. L'activité du 1er trimestre a bénéficié d'un effet calendaire positif, qui s'inversera au 2ème trimestre.

 

L'activité des Biens de consommation affiche une croissance organique soutenue de + 4,0%, avec une progression dans toutes les régions et catégories. Le segment Électrique & Électronique (34 % du chiffre d'affaires) a été le plus performant, porté par les Tests pour les mobiles et dans l'automobile. Le segment Textiles (36 % du chiffre d'affaires) affiche une croissance en ligne, tandis que la croissance importante des biens de consommation durables a largement compensé la baisse dans les Jouets. Le marché domestique Chinois a apporté une contribution positive à la performance, avec une croissance tirée par l'Automobile. L'acquisition de Siemic[2] renforce la présence de Bureau Veritas dans l'Automobile et SmartWorld, en Chine et aux États-Unis.

 

Perspectives 2017 confirmées

L'environnement macroéconomique mondial restera probablement volatil en 2017, avec une faiblesse persistante des marchés pétrole et gaz et du shipping. Grâce à son portefeuille diversifié et à la montée en puissance de ses Initiatives de Croissance, le groupe prévoit toujours une croissance organique légèrement positive pour l'exercice. La croissance au 2ème trimestre 2017 sera pénalisée par un effet calendaire défavorable, et une détérioration du chiffre d'affaires de la Marine.

Bureau Veritas confirme également la prévision d'une marge opérationnelle ajustée d'environ 16 %. Le groupe anticipe une génération de flux de trésorerie supérieure à celle de 2016.

 

L'Assemblée générale de Bureau Veritas, qui s'est tenue le 16 mai 2017, a approuvé le versement au titre de l'exercice 2016 d'un dividende de 0,55 € par action, détaché le 18 mai et qui sera mis en paiement le 22 mai 2017.

Constantia Flexibles - Croissance totale du chiffre d'affaires de + 3,9 %

(Intégration globale)

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017 s'élève à 518,3 M€, en croissance totale de + 3,9 % par rapport au 1er trimestre 2016 (498,7 M€), dont + 1,9 % de croissance organique. Les variations de taux de change ont eu un effet positif de + 1,8 %, principalement grâce à l'appréciation du rand sud-africain, du dollar américain et du rouble. L'effet périmètre a quant à lui contribué à la croissance pour + 0,2 %, en raison des acquisitions de Pemara et de Oai Hung, ainsi qu'à la cession des activités non stratégiques dans le carton pliable au Mexique.

 

La croissance des ventes de Constantia Flexibles est principalement la résultante de la croissance des volumes des produits à base de films, sur tous les marchés. La division Food est en croissance de +3,4% (294,6 M€), avec une croissance organique de + 1,0 %, tirée par l'Europe qui compense le ralentissement dans les autres régions. L'activité Labels a connu une croissance totale de + 8,9 % (+ 0,9 % organique) à 152,1 M€, notamment du fait de l'acquisition de Pemara. Enfin, la division Pharma est en forte croissance de + 13,7 % à 87,7 M€ au 1er trimestre. La croissance organique s'est élevée à + 6,2 %, principalement tirée par les produits d'operculage de blisters et produits laminés à forte valeur ajoutée.

Constantia Flexibles a poursuivi sa stratégie d'acquisition sélective avec les acquisitions d'Alucap, le leader italien des opercules pour produits laitiers ainsi que celle de San Prospero, un leader italien des techniques d'impression sur feuilles d'aluminium pour les marchés pharmaceutiques. Ces sociétés ne sont pas consolidées dans les chiffres du 1er trimestre 2017.

 

Par ailleurs, Constantia Flexibles a reçu différentes marques d'intérêt concernant la division Labels qui sont actuellement examinées et pour lesquelles Constantia Flexibles a laissé la possibilité à d'autres investisseurs d'exprimer leur intérêt.

Cromology - Croissance totale de + 3,9 %

(Intégration globale)

 

Au 1er trimestre 2017 Cromology a réalisé un chiffre d'affaires de 175,2 M€, en hausse de + 3,9 % par rapport au 1er trimestre 2016, dont + 2,1 % de croissance organique. Les acquisitions réalisées en 2016 (la marque Natec en France et l'activité peinture de Jallut en Suisse) ont contribué à hauteur de + 2,0 % à la croissance du chiffre d'affaires. L'évolution des taux de change a eu un impact légèrement négatif de - 0,1 % sur le chiffre d'affaires.

L'activité de Cromology a bénéficié du retour de la croissance en France (+ 3,5 % dont + 2,6 % de croissance organique) avec une évolution favorable de l'activité commerciale observée depuis le mois de février et de la poursuite de la croissance à deux chiffres (+ 27,3 % dont + 9,0 % de croissance organique) du Reste du monde (hors Argentine). En Argentine, le chiffre d'affaires annuel (4,7 % du chiffre d'affaires total) est en baisse de - 4,1 % du fait d'un environnement économique difficile. Enfin, l'activité du 1er trimestre 2017 en Europe du Sud est stable par rapport au 1er trimestre 2016.

 

Stahl - Croissance totale de + 10,4 % tirée par une forte hausse des volumes de toutes les divisions du groupe. Accord signé en vue d'acquérir l'activité chimie pour le cuir de BASF.

(Intégration globale)

 

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017 de Stahl s'élève à 175,0 M€, en hausse de + 10,4 % par rapport au 1er trimestre 2016. La croissance du chiffre d'affaires est le fruit d'une croissance organique soutenue (+ 5,2 %) combinée à un effet périmètre de + 4,1 % lié à l'acquisition d'Eagle Performance Products en novembre 2016. Le chiffre d'affaires a également bénéficié de l'impact de l'évolution des taux de change (+ 1,1 %) du fait principalement de l'appréciation sur 12 mois du dollar et du réal brésilien face à l'euro.

 

La croissance organique de Stahl a bénéficié d'une hausse des volumes de + 6,6 % tirée par la poursuite de la croissance à deux chiffres des activités Performance Coatings et de la forte croissance des volumes des activités Leather Chemicals.

 

Stahl a poursuivi sa stratégie de croissance externe avec la signature d'un accord le 22 mars 2017 en vue d'acquérir l'activité chimie pour le cuir de BASF, l'une des plus importantes sociétés de produits chimiques dans le monde. L'ensemble des deux sociétés a réalisé un chiffre d'affaires pro forma[3] d'environ 850 M€ et un Ebitda pro forma1 de plus de 200 M€ (en base 2016). Stahl prévoit également de générer des synergies au niveau de l'Ebitda qui devraient être réalisées au cours des 24 mois qui suivront la finalisation de l'opération.

En échange de la cession de ses actifs à Stahl, BASF recevra 16 % du capital de Stahl, ainsi qu'une soulte en numéraire de 150 M€ environ[4]. Stahl accueillera BASF à son capital, aux côtés de Wendel qui restera l'actionnaire de référence (à environ 63 % du capital), Clariant (environ 19 % du capital) et d'autres actionnaires minoritaires[5]. La transaction devrait être finalisée au cours du 4ème trimestre 2017, sous réserve de l'obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

 

IHS - Poursuite de la croissance du chiffre d'affaires, du taux de collocation et du nombre de tours

(Mise en équivalence)

 

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017 d'IHS s'élève à 271,7 M$, en hausse de + 17,4 % par rapport au 1er trimestre 2016 malgré la dévaluation du naira nigérian en juin 2016 d'environ 40 %. La croissance a aussi été tirée par l'augmentation du taux de colocation ainsi que l'acquisition des tours de HTN, consolidées depuis juin 2016. À fin mars 2017, le nombre total de tours est en hausse de + 12,2 % à 24 772[6]. Le taux de colocation (point de présence) est en hausse de + 11 % sur 12 mois.

La décision de la Banque Centrale du Nigeria d'abandonner le taux de change fixe du naira nigérian a entrainé une dévaluation du naira en 2016 et le manque de liquidités en dollars reste un problème pour beaucoup d'entreprises nigérianes. Concernant la situation d'Etisalat Nigeria relatée dans la presse, ce client d'IHS paye la majorité de ses factures trimestrielles alors que les négociations entre ses actionnaires et principaux prêteurs sont en cours.

Le 2 mai 2017, la filiale nigériane d'IHS a reçu le prix de la société d'infrastructures télécom la plus innovante de l'année délivré par Business Day. Ce prix récompense le leadership, la grande qualité des opérations ainsi que le déploiement de solutions technologiques innovante d'IHS au Nigéria.

 

Allied Universal - Croissance totale[7] de + 10,4 % au 1er trimestre 2017

(Depuis le 1er août 2016, date de la finalisation de la fusion entre AlliedBarton et Universal Services of America, Allied Universal est consolidée par mise en équivalence. En application de la norme IFRS 5, l'activité d'AlliedBarton des 3 premiers mois de l'année 2016 est présentée dans le compte de résultat en « Résultat net des activités arrêtées ou destinées à être cédées »)

Le chiffre d'affaires d'Allied Universal du 1er trimestre 2017 s'élève à 1 279 M$ en croissance4 de + 10,4 % par rapport au 1er trimestre 2016, dont + 1,0 % de croissance organique. Cette hausse organique du chiffre d'affaires reflète la croissance de l'activité résultant d'une part, d'une baisse des nouveaux clients nets des pertes de clients par rapport à 2016, et d'autre part de la croissance de l'activité avec les clients existants. La croissance organique n'est pas retraitée de l'impact négatif lié à la perte d'un jour ouvré au 1er trimestre 2017 par rapport au 1er trimestre 2016 et exclut également la forte croissance organique des sociétés acquises en 2016, en prenant en compte ces deux éléments la croissance serait de + 3,2 %[8]. Le nombre de nouveaux clients gagnés au cours du 1er trimestre 2017 est en hausse de + 3,6 % par rapport au 1er trimestre 2016.

 

Allied Universal a, par ailleurs, poursuivi depuis le début de l'année sa stratégie de croissance externe avec l'acquisition de la division services de sécurité de Yale Enforcement Services. Cette division emploie plus de 1 800 personnes et son chiffre d'affaires annuel s'élève à 40 M$. Allied Universal a également acquis certains contrats de Lankford Security le 1er avril 2017.

 

Enfin, en avril dernier Allied Universal a renégocié avec succès le coût de sa dette « First Lien Term Loan ». La société devrait ainsi réduire le coût annuel de sa dette tirée d'environ 11 M$.


Saint-Gobain - Croissance totale soutenue de + 8,8 %

(Mise en équivalence)

Le chiffre d'affaires consolidé de Saint-Gobain du 1er trimestre 2017 s'établit à 9 937 M€. À données comparables, le chiffre d'affaires progresse de + 7,6 % grâce à des volumes en nette amélioration (+ 6,0 %) dans l'ensemble des Pôles et des zones géographiques, soutenus par un effet jours ouvrés favorable (impact d'environ + 3 %). Les prix poursuivent leur hausse (+ 1,6 %) entamée au 2nd semestre 2016 dans un contexte de coûts plus inflationniste. Toutes les zones géographiques du groupe enregistrent désormais un effet prix positif, y compris la France et l'Amérique du Nord.

L'effet de change légèrement positif de +0,4% est notamment lié à la dépréciation de l'euro par rapport au réal brésilien et au dollar américain, en partie compensé par le repli de la livre britannique.

L'effet de périmètre de +0,8% reflète essentiellement l'intégration d'acquisitions réalisées en Asie et dans les pays émergents (Emix, Solcrom), de nouvelles niches technologiques et de services (H-Old, Isonat, France Pare-Brise) et le renforcement des positions fortes de Saint-Gobain dans la Distribution Bâtiment.

 

Le chiffre d'affaires du Pôle Matériaux Innovants augmente de + 6,4 %.

Le Vitrage continue à afficher une croissance très dynamique (+ 9,4 %), en partie aidée par l'effet jours ouvrés positif et une nouvelle fois tirée par les pays émergents dans la construction et l'automobile.

Les Matériaux Haute Performance (MHP) progressent de + 3,0 % exclusivement tirés par un effet volume positif.

 

Le Pôle Produits pour la Construction (PPC) voit ses ventes croître de + 8,6 %.

            ·        L'Aménagement Intérieur affiche une croissance de + 6,2 % avec une progression des volumes aidée par l'effet jours ouvrés positif, ainsi qu'une hausse des prix dans un environnement de coûts très inflationniste.

            ·        L'Aménagement Extérieur enregistre une amélioration de son chiffre d'affaires de + 11,8 %, bénéficiant notamment d'une forte hausse des volumes dans les Produits d'extérieur, sous l'effet d'un stockage des distributeurs avant la hausse de prix anticipée et de conditions climatiques favorables aux États-Unis.

 

Le Pôle Distribution Bâtiment affiche une croissance de + 7,9 %, dont un effet jours ouvrés favorable d'environ + 3 %.

 

L'activité en France (+ 4,6 %) confirme son amélioration, bénéficiant d'un marché de la construction neuve dynamique et d'un effet jours ouvrés positif, tandis que la rénovation reste hésitante. L'effet prix revient en territoire légèrement positif.

Les autres pays d'Europe occidentale (+ 8,3 %) poursuivent leur croissance, également aidée par l'effet jours ouvrés favorable. Les pays nordiques et le Royaume-Uni continuent de bénéficier de bonnes conditions de marché, tandis que l'Allemagne progresse plus modérément.

L'Amérique du Nord affiche une croissance de + 8,2 % tirée par la construction ; l'industrie progresse légèrement dans l'ensemble, malgré des tendances contradictoires par marché.

L'Asie et les pays émergents continuent sur leur lancée à + 10,5 % ; l'activité reste soutenue dans toutes les zones, malgré un Brésil toujours en léger repli.

 

En ligne avec son objectif du mois de février, Saint-Gobain vise en 2017 une nouvelle progression du résultat d'exploitation à structure et taux de change comparables.

 

Lors de sa réunion du 23 février 2017, le Conseil d'administration de Saint-Gobain a décidé de proposer à l'Assemblée générale du 8 juin 2017 de distribuer en espèces un dividende en hausse à 1,26 euro par action (contre 1,24 euro en 2015).

Oranje-Nassau Développement

À travers Oranje-Nassau Développement, qui regroupe des opportunités d'investissements de croissance, de diversification ou d'innovation, Wendel est notamment investi en France dans Mecatherm, en Allemagne dans exceet, au Japon dans Nippon Oil Pump, aux États-Unis dans CSP Technologies ainsi qu'en Afrique dans Tsebo, le groupe Saham et SGI Africa.

 

Mecatherm - Forte baisse du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017 du fait du ralentissement des prises de commande mi-2016

(Intégration globale)

Comme annoncé, le ralentissement sensible des prises de commandes mi-2016 a pesé sur l'activité du 1er trimestre 2017 de Mecatherm. Le chiffre d'affaires du trimestre s'établit à 19,4 M€, en baisse de - 32,0 % par rapport au 1er trimestre 2016, particulièrement élevé suite à un niveau important de prises de commandes en 2015.

Après un rebond des prises de commandes observé au 2nd semestre 2016, l'activité commerciale de Mecatherm sur le début de l'année 2017 souffre du décalage des décisions d'investissement, en particulier sur le coeur de marché de Mecatherm, pain « standard » dans les pays matures. Les prises de commandes s'élèvent à 82,2 M€ sur 12 mois à fin mars 2017, en baisse de - 20,7 % par rapport à 2016. Le montant des affaires à l'étude reste néanmoins élevé.

Dans ce contexte de ralentissement des prises de commandes, le chiffre d'affaires est attendu en baisse sur le 1er semestre ainsi que sur l'année 2017.

Les équipes de Wendel travaillent en étroite collaboration avec le management de Mecatherm afin de stimuler l'activité commerciale, rétablir le niveau des prises de commandes, et préparer Mecatherm aux évolutions du marché de la boulangerie industrielle avec un éclairage particulier sur les services, la digitalisation et l'innovation technologique.

 

Nippon Oil Pump (NOP) - Bonne croissance du chiffre d'affaires de + 6,4 % sur le 1er trimestre

(Intégration globale)

Au 1er trimestre 2017, le chiffre d'affaires de NOP s'élève à 1 391 M¥ (11,5 M€), en hausse de + 6,4 % par rapport au 1er trimestre 2016 (1 308 M¥) dont + 6,8 % de croissance organique. La hausse du chiffre d'affaires a bénéficié de l'activité au Japon, à Taiwan, en Europe et en Inde ainsi que de l'augmentation des prix de vente.

Le 5 mai 2017, Toshihiko Shirabe, ex-Vice-Président Japon, Corée du Sud et Chine de Lloyd's Register, a remplacé Masato Nakao en tant que CEO de NOP.

CSP Technologies - Croissance totale de + 9,3 % principalement grâce à l'intégration de Maxwell Chase

(Intégration gloable)

CSP Technologies a généré un chiffre d'affaires de 31 millions de dollars au 1er trimestre, soit une croissance totale de + 9,3 %, principalement grâce à la consolidation sur tout le 1er trimestre de Maxwell Chase, acquise mi-mars 2016. La croissance organique est en baisse à - 5,1 %, impactée par la baisse attendue du chiffre d'affaires dans les activités de confiseries (un client ayant intégré sa production d'emballages au second trimestre 2016) et à la baisse des ventes de gobelets (Cups), partiellement compensées par la croissance significative des flacons pour produits vendus sans ordonnance. L'impact de change a également été négatif de - 0,9 % au 1er trimestre.

Tsebo - Croissance organique de + 6,2 % tirée par la forte croissance des divisions Facilities Management, Nettoyage et Restauration

(Intégration globale depuis le 1er février 2017)

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017 de Tsebo s'élève à 132,4 M$, en croissance organique de + 6,2 % par rapport au 1er trimestre 2016.

Tsebo continue à se développer au travers d'une activité commerciale dynamique et en poursuivant sa stratégie de croissance externe sélective afin d'élargir sa présence en Afrique.

Le 1er février 2017, Wendel, au travers d'Oranje-Nassau Développement, a investi 159 M€[9] dans Tsebo et détient 65 %[10] du capital de la société aux côtés de Capital Group Private Markets (35 %2).

Tsebo est sur le point de finaliser la mise en place de sa structure BEE (Black Economic Empowerment) pour sa filiale sud-africaine, impliquant un investissement de WDB Investment Holdings. Cet investisseur BEE est un promoteur de l'empowerment économique et de l'ascension sociale des femmes en Afrique du Sud. Au travers de cette transaction, l'objectif de Tsebo est de garder la notation BEE la plus élevée possible et de poursuivre son cheminement vers l'excellence en matière BEE, entrepris il y a plusieurs années.

exceet - Amélioration progressive de la performance du groupe, croissance totale de +12,4%

(Mise en équivalence)

 

Au 1er trimestre 2017, exceet affiche un chiffre d'affaires de 35,4 M€, en hausse de + 12,4 % par rapport à la même période l'année précédente, dont + 11,5 % de croissance organique. Cette performance confirme la tendance encourageante qui s'est dégagée récemment, avec un chiffre d'affaires du groupe qui est en croissance organique sur 12 mois pour le quatrième trimestre consécutif. La priorité claire donnée par exceet aux marché porteurs des smart and secure electronics permet au groupe de progresser à partir d'une base solide. La croissance organique à deux chiffres (+ 11,5 %) du trimestre reflète la qualité du carnet de commande au 31 décembre 2016 ainsi que l'effacement progressif de la frilosité des clients alors que les nouveaux produits offrent un potentiel commercial probant.

Le 2 mai 2017, exceet Group SE a été informée par l'acquéreur potentiel, qui était en négociations avec son actionnaire principal, Oranje-Nassau Participaties B.V., en vue d'acquérir environ 27,8 % du capital de la société, qu'il ne souhaitait pas poursuivre les négociations et qu'il ne ferait donc pas d'offre ferme.

Groupe Saham - Bonnes performances des activités d'assurance et de centre de relations clients

            (Non consolidée)

Le chiffre d'affaires agrégé[11] du groupe Saham au 1er trimestre 2017 s'élève à 4,02 Md MAD, en hausse de + 7,1 % par rapport au 1er trimestre 2016. À périmètre et à taux de change constants, le taux de croissance du chiffre d'affaires agrégé est de + 10,3 %.

Les activités d'assurance ont enregistré une croissance totale de + 7,2 % sur le 1er trimestre de l'année, grâce à une solide croissance organique de + 9,6 %. Toutes les entités d'assurance ont vu leurs primes brutes augmenter sur la période avec notamment des croissances organiques de + 3,1 % au Maroc (40 % des primes brutes), + 5,2 % au Moyen Orient, + 8,2 % en Afrique sub-Saharienne, + 15,4 % au Nigeria (Continental Ré) et un très fort rebond de l'activité de Saham Angola Seguros. L'évolution des taux de change a eu un impact négatif de - 2,7 % sur le chiffre d'affaires agrégé du 1er trimestre 2017 du fait principalement de la dévaluation du naira nigérian en juin 2016.

Comme annoncé en décembre 2016, Sanlam a accru sa participation dans Saham Finances (le pôle assurance du groupe Saham) de 16,6 % pour 329 M$. À l'issue de cette transaction conclue le 10 mai 2017, Sanlam détient 46,6 % du capital de Saham Finances.

L'activité de centre de relations clients confirme sa bonne performance, avec une croissance organique de + 18,6 % par rapport au 1er trimestre 2016 grâce notamment à une forte activité commerciale de Phone Group au Maroc, en Côte d'Ivoire et au Sénégal, ainsi qu'au dynamisme de la société Ecco en Égypte dont les performances furent, cependant, impactées par la dévaluation de la livre égyptienne survenue fin 2016.

Saham Group poursuit également le développement de ses activités Santé, Éducation et Immobilier prioritairement au Maroc. Dans l'Immobilier, en particulier, la commercialisation de deux projets au Maroc se poursuit, avec plus de 70 % du chiffre d'affaires cible sécurisé à fin mars 2017.

Actif net réévalué de Wendel à 172,9 € par action

 

L'actif net réévalué s'élève à 8 146 M€, soit 172,9 € par action au 5 mai 2017 (détail annexe 1 ci-après) contre 139,6 € le 23 mai 2016, soit une progression de 23,9 % sur 12 mois. La décote sur l'ANR s'élève à 27,9 % au 5 mai 2017. Depuis le début de l'année 2017 l'ANR par action est en hausse de 12,4 %.

Pour mémoire, l'ANR a été calculé au 5 mai 2017, conformément à la méthodologie les actifs cotés sont valorisés sur la base de la moyenne des 20 derniers jours de bourse (du 5 avril au 5 mai 2017).

Faits marquants depuis le début de l'année 2017

Wendel a finalisé l'acquisition de 65 %[12] du capital de Tsebo

À la suite de l'annonce en septembre 2016 de la signature d'un accord en vue de l'acquisition de Tsebo, Wendel a annoncé le 1er février 2017 l'obtention de toutes les autorisations nécessaires et la réalisation de l'acquisition de 65 %1 du capital de Tsebo Solutions Group, le leader panafricain des services aux entreprises, pour une valeur d'entreprise totale de 5,25 Md ZAR (env. 362 M€[13]).

Wendel, au travers d'Oranje-Nassau Développement, a investi 159 M€[14] dans Tsebo et détient 65 %1 du capital de la société aux côtés de Capital Group Private Markets (35 %1). À la suite de la signature de l'accord en vue de l'acquisition, Wendel avait mis en place une couverture de taux qui a permis un gain net de 3,5 M€.

Cette transaction est également financée par un financement bancaire de 1,85 Md ZAR de Standard Chartered Bank, Investec Bank et Nedbank. Par ailleurs, Tsebo bénéficiera d'une ligne revolving de 150 M ZAR ainsi que d'une ligne d'acquisition de 325 M ZAR pour financer ses futures opérations de développement. Wendel et Capital Group Private Markets continueront à accompagner la stratégie de croissance externe de Tsebo au travers d'investissements additionnels si nécessaire.

 

Cession des 2,8 millions de titres Bureau Veritas achetés en novembre 2016

Au cours du mois de novembre 2016, Wendel avait acheté 2,8 millions de titres Bureau Veritas supplémentaires qui n'avaient pas vocation à être conservés sur le long terme. En effet, le titre s'était replié d'une manière jugée excessive, et il avait été possible d'acquérir ces titres à un prix moyen de 17,05 € par action. Il avait été indiqué que ces titres seraient revendus lorsque le marché du titre aurait reflété la montée en régime progressive du plan stratégique et des initiatives de croissance. Après un 1er trimestre affichant une croissance organique de + 1,9 % et une croissance de + 4,6 % des initiatives stratégiques, Wendel a estimé que cette dynamique était maintenant en marche. Les 2,8 millions de titres ont été vendus ces derniers jours à un prix moyen de 21,50 €. Wendel a ainsi réalisé une plus-value de cession de 12,4 M€. Conformément à la norme IFRS 10, ce résultat sera comptabilisé en capitaux propres dans les comptes consolidés de Wendel.

À l'issue de cette opération, Wendel détient 40,6 %[15] du capital de Bureau Veritas et 56,1 % des droits de vote théoriques.

 

Rachat par Wendel de ses propres actions

Depuis la publication de ses résultats annuels, Wendel a racheté sur le marché 120 631 titres Wendel pour un total de 14 M€ et détient à ce jour 1,4 million de ses propres titres soit 3 % de son capital social. L'entreprise a ainsi saisi l'opportunité offerte par la forte décote du cours de bourse.

 

Agenda

 

07.09.2017

Résultats semestriels 2017 / Publication de l'ANR (avant bourse)


30.11.2017

Investor Day 2017 / Publication de l'ANR et trading update (avant bourse).


21.03.2018

Résultats annuels 2018 / Publication de l'ANR (avant bourse).


17.05.2018

Assemblée générale 2018 / Publication de l'ANR et trading update (avant l'Assemblée générale).


06.09.2018

Résultats semestriels 2018 / Publication de l'ANR (avant bourse).


29.11.2018

Investor Day 2018 / Publication de l'ANR et trading update (avant bourse).


À propos de Wendel

Wendel est l'une des toutes premières sociétés d'investissement cotées en Europe. Elle investit en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique, dans des sociétés leaders dans leur secteur : Bureau Veritas, Saint-Gobain, Cromology, Stahl, IHS, Constantia Flexibles et Allied Universal dans lesquelles elle joue un rôle actif d'actionnaire industriel. Elle met en oeuvre des stratégies de développement à long terme qui consistent à amplifier la croissance et la rentabilité de sociétés afin d'accroître leurs positions de leader. À travers Oranje-Nassau Développement qui regroupe des opportunités d'investissements de croissance, de diversification ou d'innovation, Wendel est également investi dans exceet en Allemagne, Mecatherm en France, Nippon Oil Pump au Japon, Saham Group, SGI Africa et Tsebo en Afrique et CSP Technologies aux États-Unis.

Wendel est cotée sur l'Eurolist d'Euronext Paris.

Notation attribuée par Standard & Poor's : Long terme, BBB- perspective stable - Court terme, A-3 depuis le 7 juillet 2014. Wendel est le Mécène Fondateur du Centre Pompidou-Metz. En raison de son engagement depuis de longues années en faveur de la Culture, Wendel a reçu le titre de Grand Mécène de la Culture en 2012.


Pour plus d'information,

Suivez-nous sur Twitter @WendelGroup et @_FLemoine_

 

 



Contacts journalistes                                     Contacts analystes et investisseurs

Christine Anglade Pirzadeh : + 33 1 42 85 63 24                                    Olivier Allot : +33 1 42 85 63 73

c.anglade@wendelgroup.com                                                                            o.allot@wendelgroup.com

                                                                                                                                                                                

Caroline Decaux : +33 1 42 85 91 27                                                  Elisa Muntean : +33 1 42 85 63 67

c.decaux@wendelgroup.com                                                                     e.muntean@wendelgroup.com

Annexe 1 : Actif net réévalué au 5 mai 2017

 

(en millions d'euros)     31.12.2016 05.05.2017
Participations cotées Nombre de titres Cours (1) 4 803 5 429
Bureau Veritas 179,9 m / 179,5 m 20,6 € 3 263 3 700
Saint-Gobain 35,8 m 48,3 € 1 540 1 729
Participations non cotées et Oranje-Nassau Développement (2) 4 473 4 640
Autres actifs et passifs de Wendel et de ses holdings (3)   129 127
Trésorerie et placements financiers (4)     1 319 1 380
Actif Brut Réévalué     10 725 11 576
Dette obligataire Wendel et intérêts courus     - 3 477 - 3 430
Actif Net Réévalué     7 248 8 146
Dont dette nette     -2 158 - 2 050
Nombre d'actions au capital     47 092 379 47 101 304
Actif Net Réévalué par action     153,9 € 172,9 €
Moyenne des 20 derniers cours de bourse de Wendel   113,7 € 124,6 €
Prime (Décote) sur l'ANR     - 26,1 % - 27,9 %

 

  1. Moyenne des 20 derniers cours de clôture de bourse calculée au 5 mai 2017.
  2. Participations non cotées (Cromology, Stahl, IHS, Constantia Flexibles, Allied Universal) et Oranje-Nassau Développement (NOP, Saham, Mecatherm, exceet, CSP Technologies, SGI Africa, Tsebo au 5 mai 2017, investissements indirects et dettes). Seuls les Ebitda 2016 et 2017 ont été retenus pour le calcul de la valorisation d'IHS, ce qui est une exception à la méthode pour les ANR aux deux dates, ceci afin de prendre en compte le dynamisme de l'activité d'IHS. La transaction réalisée par Sanlam dans Saham Finances et finalisée le 10 mai 2017 a été prise en compte dans l'ANR au 5 mai 2017.
  3. Dont 1 441 501 actions propres Wendel au 5 mai 2017 et 1 446 126 actions propres au 31 décembre 2016.
  4. Trésorerie et placements financiers de Wendel et holdings au 5 mai 2017, ils comprennent 1 026 M€ de trésorerie disponible et 354 M€ de placements financiers liquides disponibles.

Les conversions de change des actifs et passifs libellés dans d'autres devises que l'euro sont réalisées sur la base du taux de change de la date de l'ANR.

 

La matérialisation des conditions de co-investissement pourrait avoir un effet dilutif sur la participation de Wendel. Ces éléments sont pris en compte dans le calcul de l'ANR. Voir page 262 du document de référence 2016.



[1] Consolidation à compter de mars 2017.

[2] Consolidation à compter de janvier 2017

[3] Hors impact pro forma des acquisitions 2016 de Stahl (Eagle Performance Products et Viswaat Leather Chemicals).

[4] Les pourcentages seront ajustés lors de la finalisation de la transaction en fonction du levier et du BFR.

[5] Dont les dirigeants.

[6] Le nombre de tours au 31 décembre 2016 hors managed services et WIP est de 22 560

[7] Croissance totale calculée comme si la fusion avait été finalisée le 1er janvier 2016 et ajustée de l'effet jours ouvrés.

[8] Croissance totale calculée comme si la fusion et toutes les acquisitions de l'année 2016 avaient été finalisées le 1er janvier 2016 et ajustée de l'effet jours ouvrés.

[9] Après prise en compte de la couverture de taux.

[10] Taux de détention avant co-investissement du management de Tsebo pour une participation d'environ 2,5 % du capital.

[11] Somme de 100% des chiffres d'affaires de toutes les entités du groupe Saham, non audités.

[12] Taux de détention avant co-investissement du management de Tsebo pour une participation d'environ 2,5 % du capital.

[13] EUR/ZAR = 14,4955 au 31 janvier 2017.

[14] Après prise en compte de la couverture de taux.

[15] Net de l'autodétention.

HUG#2105964