Release details

2017-02-17 07:00 CET
  • Print
  • Share Share

Kinepolis a enregistré en 2016 un chiffre d'affaires en hausse de 7,7 % ainsi qu'une progression de la fréquentation de 7,5 %, tout en poursuivant avec succès sa stratégie d'expansion

Information réglementée

17 février 2017, 07h00

L'année 2016 pour Kinepolis a été marquée par une expansion exceptionnelle, grâce à l'ouverture de cinq cinémas nouvellement construits aux Pays-Bas, en Espagne et en France, de même qu'en raison de l'intégration réussie des cinémas repris. Malgré une offre cinématographique plus faible, le Championnat d'Europe de football et un nombre réduit de jours de vacances en 2016, le Groupe affiche de solides résultats marqués par une hausse du REBITDA par visiteur dans presque tous les pays.

Chiffres clés 2016 par rapport à 2015:

  • Le nombre de visiteurs a augmenté de 7,5 % à € 23,8 millions grâce à l'expansion du Groupe.
     
  • Les produits totaux sont en croissance de 7,7 % à € 324,9 millions, grâce à une hausse de la fréquentation, de la vente par visiteur et des produits B2B et immobiliers.
     
  • L'EBITDA courant (REBITDA) a grimpé de 4,0 % pour s'établir à € 94,6 millions. Le REBITDA par visiteur a augmenté dans tous les pays, sauf en France.
     
  • Le résultat courant a essuyé une perte de 6,5 % à € 40,4 millions en raison d'amortissements plus importants dus à l'expansion du Groupe et d'un taux d'imposition effectif plus élevé. Grâce aux produits tirés de la vente d'Utopolis et aux charges fiscales non récurrentes en 2015, le résultat a grimpé de 47,7 % à € 47,6 millions. Le résultat par action s'est élevé à € 1,75.
     
  • La dette financière nette affiche seulement une légère hausse de 4,8 % à € 169,8 millions, en dépit des investissements importants suite à l'expansion, d'un montant de € 71,7 millions, notamment pour la construction des cinq nouveaux complexes, partiellement compensés par les produits tirés de la vente d'Utopolis Belgique, d'un montant de € 34,99 millions.
     
  • Le flux de trésorerie libre a reculé de 18,8 % à € 53,6 millions en raison d'intérêts payés et d'impôts plus élevés.
     
  • Le dividende proposé par action atteint € 0,87, en croissance de 10,1 %, sur la base d'un ratio de distribution de 50 % et du nombre actuel d'actions donnant droit à un dividende au 17 février 2017.

En 2016, Kinepolis a accueilli 7,5 % de visiteurs en plus que l'année précédente, essentiellement grâce à des acquisitions en 2015 qui ont été comptabilisées pour la première fois sur l'année complète, au rachat d'un cinéma à Rouen (France) en janvier 2016 et à l'ouverture de nouveaux complexes aux Pays-Bas (Dordrecht, Breda, Utrecht), en Espagne (Grenade) et en France (Fenouillet). L'offre cinématographique de 2016 n'est pas parvenue à rivaliser avec l'offre exceptionnelle de 2015, qui comprenait notamment « Star Wars: Le réveil de la Force », « Les Minions » et « Jurassic World ». Elle n'a pu compter non plus sur l'offre locale, décevante dans la plupart des pays, sauf en France grâce au succès du film « Les Tuche 2 ». La fréquentation a également été tirée vers le bas en raison du décalage des vacances de Noël et du Championnat d'Europe de football.

Avec 7,7 %, les produits totaux ont enregistré une hausse plus nette que celle de la fréquentation, grâce à la hausse des produits dans toutes les activités. Seule Brightfish a enregistré une perte de son chiffre d'affaires. Les ventes de boissons et de snacks (in-theatre sales) ont progressé de 9,6 %, et ce malgré l'impact négatif du mix de pays modifié et la part plus réduite de la Belgique. Le nombre de produits achetés par personne a augmenté dans tous les pays, et la Belgique et les Pays-Bas affichent même une augmentation de la fréquentation des boutiques. Les produits de la vente de tickets (Box Office) ont enregistré une hausse de 7,3 %, légèrement inférieure à celle de la fréquentation, essentiellement en raison de la modification du mix de pays et de la perte d'une partie des produits de Virtual Print Fee (VPF).

Les produits B2B (+9,5 %) s'affichent à la hausse grâce à l'expansion, au renforcement de la vente de chèques cinémas aux entreprises et à l'augmentation des produits de la publicité à l'écran dans tous les pays sauf la Belgique, où le marché national de la publicité a poursuivi son déclin. Les produits immobiliers ont eux aussi progressé (+11,9 %), principalement en raison des produits en hausse des concessions propres, d'une baisse des surfaces inoccupées et grâce à l'impact de l'expansion. Après une année 2015 moins bonne, Kinepolis Film Distribution (KFD) a connu une année 2016 exceptionnelle (+38,0 %), grâce surtout à des succès locaux tels que « Safety First » et « Au-delà des nuages » en début d'année et « De Premier » et « De Buurtpolitie » à l'automne. Les produits de Brightfish ont régressé de 12,8 % du fait de la poursuite de la chute des produits de publicité à l'écran nationale.

L'EBITDA courant a grimpé de 4,0 % à € 94,6 millions, soit une croissance légère principalement due à la modification du mix de pays, au processus actuellement en cours d'intégration des cinémas repris et au rachat d'Utopolis composé en partie de complexes loués. Le REBITDA par visiteur a augmenté dans tous les pays, sauf en France.

Eddy Duquenne, CEO Kinepolis Group, à propos des résultats 2016 : « En dépit d'une année cinématographique difficile, Kinepolis peut se targuer de beaux résultats. Une offre cinématographique faible et des facteurs externes tels qu'un nombre réduit de jours de vacances en 2016 et l'Euro, ne nous ont pas empêchés de réaliser des résultats solides. L'efficience commerciale et opérationnelle de nos activités existantes a continué à se renforcer en 2016, et nous avons parallèlement posé des jalons importants dans la poursuite de la mise en oeuvre de notre stratégie d'expansion. Outre le rachat d'un cinéma à Rouen, nous avons ouvert pas moins de cinq complexes nouvellement construits et nous avons rénové plusieurs cinémas repris pour les conformer au concept Kinepolis. Tout cela sur fond d'intégration des complexes repris. »

Rapport résultats annuels en annexe.
 

HUG#2079524