Release details

2017-02-15 17:40 CET
  • Print
  • Share Share
en fr

VILMORIN & CIE : CHIFFRE D'AFFAIRES ET RÉSULTATS SEMESTRIELS 2016-2017

     CHIFFRE D'AFFAIRES SEMESTRIEL AU 31 DÉCEMBRE 2016 EN PROGRESSION DE 10,2 % À DONNÉES COURANTES 

     FORTE AMÉLIORATION DES RÉSULTATS SEMESTRIELS 2016-2017 

     CONFIRMATION GLOBALE DES OBJECTIFS 2016-2017

      

En moyenne, le chiffre d'affaires du premier semestre ne représente globalement qu'environ un tiers des ventes annuelles de Vilmorin & Cie. Compte tenu de cette forte saisonnalité, les comptes consolidés du premier semestre affichent traditionnellement des résultats fortement négatifs. 

En millions d'euros 2015-2016 2016-2017 Variation
à données courantes
Chiffre d'affaires
  • Semences potagères
271,4 286,9 +5,7 %
  • Semences de grandes cultures
170,5 201,6 +18,2 %
  • Produits de jardin et holdings
14,6 14,5 -0,2 %
Chiffre d'affaires du premier semestre 456,5 503,0 +10,2 %
EBITDA 54,6 75,5 +20,9
Résultat opérationnel -31,9 -18,5 +13,4
Résultat mis en équivalence -24,2 -24,9 -0,7
Résultat financier -22,9 -6,8 +16,1
Impôts sur les résultats +16,4 +10,5 -5,9
Résultat net

  dont part du groupe
-62,6
-61,1
-39,7
-38,8
+22,9
+22,3

Les comptes semestriels consolidés 2016-2017, clos au 31 décembre 2016, ont été arrêtés par le Conseil d'Administration de Vilmorin & Cie dans sa réunion du 14 février 2017. Les Commissaires aux Comptes ont procédé à un examen limité de cette information financière semestrielle ; leurs conclusions ne comportent aucune réserve ni observation.

Les informations financières consolidées sont établies en conformité avec le référentiel IFRS (International Financial Reporting Standards), tel qu'adopté dans l'Union européenne au 31 décembre 2016.

Les principes et méthodes comptables adoptés dans les comptes consolidés semestriels résumés au 31 décembre 2016 sont identiques à ceux utilisés dans les comptes consolidés annuels établis au 30 juin 2016. Aucun changement de méthode comptable ou d'estimation ayant un impact sur les comptes consolidés de Vilmorin & Cie n'a ainsi été pratiqué par Vilmorin & Cie au cours du semestre.

L'évolution des données du semestre est analysée à données courantes et à données comparables.

Les données comparables sont les données reconstituées à périmètre et taux de change constants ; en ce sens, le résultat du premier semestre 2015-2016 prend en compte notamment l'impact des variations de change, en appliquant au compte de résultat au 31 décembre 2015 le taux moyen au 31 décembre 2016.

L'activité de la société Genica Research (États-Unis. Potagères), acquise en février 2016, n'est pas retraitée en effet périmètre sur l'exercice 2016-2017, la société ayant été intégrée dans les Business Units Potagères HM.CLAUSE pour ses activités américaines et Vilmorin-MKS pour ses activités européennes. 

 

CHIFFRE D'AFFAIRES SEMESTRIEL : UNE CROISSANCE TRÈS DYNAMIQUE MARQUÉE PAR UNE PERFORMANCE D'EXCELLENTE QUALITÉ DE L'ACTIVITÉ GRANDES CULTURES 

Le chiffre d'affaires consolidé de Vilmorin & Cie du premier semestre 2016-2017, clos au 31 décembre 2016, s'élève à 503 millions d'euros, en hausse de 10,2 % à données courantes et de 10,8 % à données comparables. 

Branche Semences potagÈres : UN PREMIER SEMESTRE EN CROISSANCE SIGNIFICATIVE EN DÉPIT D'UN RALENTISSEMENT DE L'ACTIVITÉ AU COURS DU 2E TRIMESTRE 

Le chiffre d'affaires de la branche Semences potagères s'établit pour le premier semestre à 286,9 millions d'euros, en croissance de 5,7 % à données courantes par rapport au premier semestre 2015-2016. Retraitée à données comparables, la branche enregistre une progression de 5,2 %. 

Au cours du second trimestre, l'activité a été quasiment stable (-0,6 % à données comparables), après plusieurs trimestres de progression extrêmement soutenue. Le ralentissement constaté concerne principalement le continent européen et notamment l'Europe du Sud (Italie et Espagne), affectée par des conditions climatiques défavorables pour certaines productions maraîchères. Il traduit également certaines anticipations et décalages d'activité ainsi que la baisse pilotée de l'activité de fourniture agricole de la Business Unit Vilmorin-MKS au Japon.

Cette performance ne remet ainsi pas en cause la dynamique de croissance de Vilmorin & Cie sur cette activité et son objectif de croissance globale de chiffre d'affaires pour l'exercice 2016-2017.

Sur l'ensemble du semestre, la croissance reste élevée et concerne la plupart des zones géographiques - en particulier l'Amérique du Nord et l'Amérique Latine - et des espèces stratégiques, avec de belles progressions en piment/poivron, carotte, courgette et concombre. 

Branche Semences DE GRANDES CULTURES : UNE PROGRESSION SOUTENUE DE L'ACTIVITÉ, PORTÉE PAR UNE FORTE DYNAMIQUE EN AMÉRIQUE DU SUD 

Le chiffre d'affaires de la branche Semences de grandes cultures s'élève pour le premier semestre à 201,6 millions d'euros, en croissance de 18,2 % par rapport au premier semestre 2015-2016 ; cette évolution est de +21 % à données comparables. 

En Europe, la campagne commerciale de semences de colza a enregistré, sur un marché marqué par la poursuite de l'adoption des semences hybrides, une croissance d'excellent niveau, en volume et en valeur, concrétisant des gains de parts de marché. Vilmorin & Cie confirme ainsi sa position d'acteur européen de premier rang.

Quant à la première partie de la campagne de semences de céréales à paille (blé, orge), elle affiche un recul sensible des ventes, dans un contexte de baisse du marché des semences commerciales, notamment en France.

Dans un environnement de marchés toujours fortement impactés par le faible niveau des cours des productions agricoles, les portefeuilles de commandes en maïs sont orientés à la baisse, en ligne avec les tendances d'évolution des surfaces cultivées sur cette espèce, notamment en Europe de l'Ouest. En revanche, les carnets de commandes en tournesol sont à ce jour prometteurs, en particulier en Europe de l'Est. 

En Amérique du Sud, la première campagne en maïs au Brésil (safra) est en hausse extrêmement soutenue par rapport à l'an passé, traduisant une progression tant en volume qu'en valeur, conformément aux tendances de marchés, alors que la seconde campagne en maïs (safrinha) a également enregistré un très bon démarrage, pour partie lié à une anticipation de la campagne commerciale. 

Sur les autres nouvelles zones de développement (Asie et Afrique), le premier semestre enregistre globalement un niveau d'activité conforme aux attentes. 

La branche Semences de grandes cultures a ainsi enregistré au cours du second trimestre un chiffre d'affaires en progression de 29,5 % à données comparables. 

Enfin, sur le marché nord-américain, le début de la campagne commerciale de semences de maïs et de soja se déroule de façon satisfaisante, dans un contexte de baisse anticipée des surfaces de maïs, au profit d'un accroissement des cultures de soja. 

RÉSULTATS SEMESTRIELS : UNe forte amÉlioration directement LIÉe À la progression de l'activitÉ et À une gestion resserrÉe des charges opÉrationnelles 

Après prise en compte des coûts de destruction et de dépréciation des stocks, la marge sur coûts des ventes s'établit à 246 millions d'euros et représente 48,9 % du chiffre d'affaires total, en retrait de 1,1 point par rapport au premier semestre de l'exercice précédent ; elle est principalement impactée par l'effet mix-activités. 

Les charges opérationnelles nettes s'établissent à 264,5 millions d'euros, en croissance de 4,2 millions d'euros par rapport au premier semestre de l'exercice 2015-2016 et intègrent des coûts additionnels en recherche et développement de 6,4 millions d'euros. 

En conséquence, le résultat opérationnel semestriel fait apparaître une perte de 18,5 millions d'euros au 31 décembre 2016, en forte réduction (13,4 millions d'euros par rapport au premier semestre 2015-2016) ; la marge opérationnelle, traditionnellement négative à l'issue du premier semestre, s'établit à -3,7 %, contre -7 % au 31 décembre 2015. 

La contribution en résultat des sociétés mises en équivalence, comprenant notamment AgReliant (Amérique du Nord. Grandes cultures) et Seed Co (Afrique. Grandes cultures), s'établit à la fin du premier semestre 2016-2017 à -24,9 millions d'euros, quasiment stable par rapport au premier semestre de l'exercice précédent. 

Le résultat financier affiche une charge nette de 6,8 millions d'euros contre 22,9 millions d'euros au 31 décembre 2015. Il enregistre en particulier cette année des gains de change pour 4,1 millions d'euros contre des pertes de change de 5,4 millions d'euros l'exercice précédent. 

L'impôt sur les résultats fait ressortir au 31 décembre 2016 un produit d'impôt pour un montant net de 10,5 millions d'euros, en diminution de 5,9 millions d'euros en comparaison à l'an passé. 

Ainsi, le résultat net semestriel affiche une perte à hauteur de 39,7 millions d'euros, dont une perte - part du groupe de 38,8 millions d'euros, en réduction de 22,9 millions d'euros par rapport au premier semestre de l'exercice 2015-2016. 

A fin décembre 2016, la structure bilancielle est naturellement fortement influencée par la saisonnalité du cycle annuel d'activité.

Net de la trésorerie et équivalents de trésorerie (224,9 millions d'euros), l'endettement financier s'élève à 988,8 millions d'euros, dont une part non courante de 884,1 millions d'euros.

Les capitaux propres - part du groupe s'établissent à 1 112,6 millions d'euros et les intérêts minoritaires à 109,1 millions d'euros. 

 

CONFIRMATION GLOBALE des OBJECTIFS 2016-2017 

Au regard des résultats du premier semestre, tels que commentés précédemment et sur la base des informations disponibles à ce jour, Vilmorin & Cie confirme, pour l'exercice 2016-2017, son objectif global de progression de chiffre d'affaires, soit +5 % à données comparables par rapport à l'exercice 2015-2016. Vilmorin & Cie se fixe également comme objectif de réaliser un taux de marge opérationnelle courante de même niveau qu'en 2015-2016. 

Sur le second semestre, l'atteinte de ces objectifs restera toutefois pour partie dépendante de l'évolution définitive des surfaces et des prix des productions agricoles, dans un contexte de pression sur les politiques tarifaires pour les Semences de grandes cultures, ainsi que de la confirmation du potentiel de croissance de l'activité Semences potagères constaté depuis plusieurs exercices. 

Retrouvez la présentation du chiffre d'affaires et des résultats semestriels dès 9h00 sur le site www.vilmorin.info 

 

PROCHAINES PUBLICATIONS 

Jeudi 23 février 2017 : dépôt à l'AMF de l'actualisation du document de référence 2015-2016

Mardi 25 avril 2017(1) : chiffre d'affaires à la fin du troisième trimestre 2016-2017

Lundi 31 juillet 2017(1) : chiffre d'affaires annuel 2016-2017

Mercredi 18 octobre 2017(1) : résultats annuels 2016-2017 

(1) Publication après clôture de Bourse.

Pour toute information complÉmentaire : 

Daniel JACQUEMOND
Directeur Financier

daniel.jacquemond@vilmorin.info

Valérie MONSÉRAT
Directrice Communication Financière et Relations Investisseurs

valerie.monserat@vilmorin.info

Clémence DATURI
Chargée de la Communication Financière et des Relations Actionnaires Individuels

clemence.daturi@vilmorin.info

Tél. + 33 (0)4 73 63 44 85

Site internet : www.vilmorin.info

4e semencier mondial, Vilmorin & Cie crée des semences potagères et de grandes cultures à haute valeur ajoutée, contribuant à répondre aux enjeux alimentaires. 
Soutenue par son actionnaire de référence Limagrain, groupe coopératif agricole international, la croissance de Vilmorin & Cie s'appuie sur un investissement soutenu en recherche et une stratégie d'internationalisation affirmée, pour renforcer durablement ses positions concurrentielles sur des marchés mondiaux porteurs.
Guidée par une vision long terme de son développement, Vilmorin & Cie inscrit sa performance dans le respect de trois valeurs fondatrices : le progrès, qui se situe au coeur de ses convictions et de sa mission, la persévérance, inhérente aux métiers d'agriculteur et de semencier, et la coopération, aussi bien au niveau scientifique, industriel que commercial. 

Pour en savoir plus : www.vilmorin.info

 ANNEXE :

CHIFFRE D'AFFAIRES du premier semestre 2016-2017 ET ÉVOLUTION PAR TRIMESTRE ET PAR BRANCHE 

En millions d'euros 2015-2016 2016-2017 Variation
à données
courantes
Variation
à données comparables
Premier trimestre 209,8 232,0 +10,6 % +11,3 %
Semences potagères 122,1 138,2 +13,3 % +12,3 %
Semences de grandes cultures 79,4 85,4 +7,5 % +11,0 %
Produits de jardin et holdings 8,3 8,3 +0,2 % +0,7 %
Deuxième trimestre 246,7 271,0 +9,8 % +10,4 %
Semences potagères 149,4 148,7 -0,5 % -0,6 %
Semences de grandes cultures 91,1 116,2 +27,5 % +29,5 %
Produits de jardin et holdings 6,2 6,2 -0,7 % +0,5 %
Premier semestre 456,5 503,0 +10,2 % +10,8 %
Semences potagères 271,4 286,9 +5,7 % +5,2 %
Semences de grandes cultures 170,5 201,6 +18,2 % +21,0 %
Produits de jardin et holdings 14,6 14,5 -0,2 % +0,6 %
HUG#2078980