Release details

2019-05-22 17:51 CEST
  • Print
  • Share Share
en fr

DERICHEBOURG : Résultats du premier semestre 2018-2019

Derichebourg confirme la résilience de son modèle économique

Le conseil d'administration du 22 mai 2019, présidé par Monsieur Daniel DERICHEBOURG, a arrêté les comptes semestriels au 31 mars 2019. Au cours de cette séance, le Président Directeur Général a constaté la solidité du modèle économique du groupe et la résistance de ses résultats, malgré une croissance économique au ralenti et un environnement incertain. Dans ce contexte, qui se traduit par une baisse de la performance financière de tous les acteurs du secteur du recyclage, le groupe est parvenu à en limiter les effets négatifs grâce au travail de fond réalisé sur le dimensionnement de son outil industriel, à l'attention soutenue portée aux marges unitaires et au niveau des stocks. Son maillage territorial dense lui assure également un approvisionnement régulier permettant de rentabiliser des installations spécialisées dont la profitabilité est meilleure que la moyenne de l'activité.

Chiffre d'affaires de 1,38 milliard d'euros au premier semestre

Le chiffre d'affaires du semestre s'élève à 1,38 milliards d'euros, en baisse de 5,7%. La progression de celui de l'activité Multiservices ne compense pas la baisse de l'activité Services à l'Environnement.

(en milliers de tonnes) 31/03/2019 31/03/2018 Variation
       
Ferrailles 1 737,9 1 912,8 -9,1%
Métaux non ferreux 268,0 271,7 -1,4%
Total volumes 2 005,9 2 184,5 -8,2%
       
(en millions d'euros) 31/03/2019 31/03/2018 Variation
       
Ferrailles 448,5 511,7 -12,4%
Métaux non ferreux 342,1 382,4 -10,5%
Prestations 166,1 166,8 -0,4%
chiffre d'affaires Services à l'Environnement 956,7 1 060,8 -9,8%
chiffre d'affaires Multiservices 418,7 397,4 5,4%
chiffre d'affaires holding 0,5 0,3 53,1%
Total chiffre d'affaires semestriel groupe Derichebourg 1 375,9 1 458,5 -5,7%

Services à l'Environnement

Les volumes de ferrailles traités ont été impactés négativement par :

  • un environnement économique d'ensemble moins favorable que l'an passé, se traduisant notamment par la baisse de la production d'acier en Europe et une baisse des prix de vente,
  • une forte baisse de la production d'acier en Turquie (-10% par rapport au semestre comparable de l'exercice précédent) à cause de la crise économique que traverse le pays. La Turquie a peu soutenu le marché mondial des ferrailles, à l'exception du mois de février,
  • la mise en sommeil pendant deux mois cet hiver du broyeur de Carros (06) en raison de difficultés à évacuer les résidus de broyage.

Les volumes de métaux non-ferreux se sont maintenus, notamment grâce à la montée en puissance de la seconde unité d'affinage d'aluminium à Prémery. Néanmoins, une dégradation de l'activité du secteur automobile est perceptible depuis cet automne, ce qui tire les prix vers le bas. Les déchets d'aciers inoxydables sont en forte baisse (-25%), les déchets cuivreux progressent (+4,3%).

Le chiffre d'affaires Prestations est en léger retrait (-0,4%) car le chiffre d'affaires des activités de collecte de déchets en Italie n'est plus consolidé à compter de février, suite à leur cession le 30 janvier 2019.

Multiservices

Le chiffre d'affaires de chacun des quatre segments d'activité (Tertiaire, Industrie, Sourcing Solution RH, Espaces Urbains) est en progression soutenue. Au global, la progression est de 5,4%.

EBITDA[1] courant : 93,4 M€

L'EBITDA courant s'élève à 93,4 M€, en diminution de 7% par rapport à l'an passé. Il représente 6,8% du chiffre d'affaires, ratio voisin de celui de l'an passé (6,9%).

Dans l'activité Services à l'Environnement, le volume inférieur de ferrailles traitées, et dans une moindre mesure des marges unitaires légèrement inférieures pour les métaux non-ferreux, partiellement compensées par des baisses de frais,  expliquent l'essentiel de cette baisse de 4,6 M€.

Dans l'activité Multiservices, la baisse apparente de 1,2 M€ s'explique par :

  • des difficultés sur des contrats dans l'activité ingénierie nucléaire, en cours d'arrêt, qui contribue négativement (-2,6 M€)
  • la transition entre le CICE et la baisse des cotisations patronales s'est traduite pour les sociétés pratiquant le décalage de paie par un manque à gagner ponctuel de 1,7 M€ au mois de décembre 2018.

Ces deux effets retraités, l'EBITDA courant de l'activité Multiservices serait en progression et représenterait 4,2% du chiffre d'affaires.


Un Résultat opérationnel voisin de celui de l'an passé

Le résultat opérationnel s'élève à 48,1 M€, proche de celui de l'an dernier (49,8 M€).

L'activité Multiservices cherche à terminer un certain nombre de contrats d'ingénierie dans le secteur du nucléaire, et a comptabilisé les coûts restant à engager sur ces contrats, pour un montant de 2,8 M€.

L'an dernier, les éléments non-courants enregistraient le coût de deux transactions pour sortir de litiges en Italie pour 10 M€.

Un résultat net de l'ensemble consolidé en retrait de 16,3%

Après prise en compte des frais financiers, de l'impôt sur les sociétés, du résultat des activités abandonnées, le résultat net de l'ensemble consolidé s'élève à 31,6 M€, en retrait de 16,3% par rapport au premier semestre de l'an passé.

Perspectives pour le second semestre de l'exercice

Dans l'activité Services à l'Environnement, le groupe observe que les tensions commerciales (Chine - USA), et géopolitiques s'accentuent plutôt qu'elles ne diminuent. La conjoncture économique est plutôt porteuse de risques baissiers (secteur automobile, et secteur de l'acier en Europe) que haussière. A court terme, le prix élevé du minerai de fer pourrait servir de support à celui des ferrailles. Les difficultés structurelles liées à l'évacuation des résidus de broyage ne peuvent se résoudre en quelques mois, même si des solutions temporaires ont été trouvées. Le groupe continuera à prouver la résilience de son business model, et sa réactivité. Cette situation devrait permettre au groupe de renforcer son positionnement concurrentiel sur ses marchés, où il témoigne déjà de son leadership. La politique d'investissement afin d'améliorer de manière continue son outil industriel en ligne avec l'évolution des techniques de tri et des contraintes environnementales sera poursuivie. Cette stratégie, combinée à une structure financière très solide et la vision stratégique à long terme de son actionnariat familial lui confère un statut de consolideur structurel qui lui permettra de profiter de cette situation pour procéder à des acquisitions stratégiques lorsque les valorisations du secteur seront redevenues attractives.

Dans l'activité Multiservices, le chiffre d'affaires devrait progresser modérément au second semestre, et le second semestre sera meilleur que le premier en termes de résultats. Un rattrapage du retard enregistré au premier semestre est envisageable, toutes choses égales par ailleurs.

Annulation d'actions

Le conseil d'administration a par ailleurs fait usage de la délégation accordée par l'assemblée générale extraordinaire du 5 février 2019, et a annulé 4.481.291 actions auto-détenues représentant 2,73% du capital. Le capital social de la société se compose désormais de 159.397.489 actions.


COMPTE DE RESULTATS

en millions d'euros 31/03/2019 31/03/2018 Variation
       
Chiffre d'affaires 1 375,9 1 458,5 (5,7%)
dont Services à l'Environnement 956,7 1 060,8 (9,8%)
dont Multiservices 418,7 397,4 5,4%
       
EBITDA courant 93,4 100,5 (7,0%)
dont Services à l'Environnement 83,9 88,5 (5,2%)
dont Multiservices 13,5 14,7 (8,3%)
       
Résultat opérationnel courant 50,9 61,0 (16,6%)
dont Services à l'Environnement 48,0 55,5 (13,5%)
dont Multiservices 8,0 9,7 (17,1%)
       
Eléments à caractère non-courant nets (2,8) (11,3)  
       
Résultat opérationnel 48,1 49,8 (3,3%)
       
Frais financiers nets (5,2) (5,3)  
Autres éléments financiers (1,2) 0,1  
       
Résultat avant impôts 41,7 44,5 (6,3%)
       
Impôt sur les sociétés (10,9) (10,9)  
Part du résultat des sociétés mises en équivalence 0,8 0,7  
Résultat des activités arrêtées ou en cours de cession   3,4  
Résultat net revenant aux intérêts ne conférant pas le contrôle (1,1) (0,6)  
       
Résultat net revenant aux actionnaires 30,5 37,1 (18,0%)


BILAN

(en millions d'euros) 31/03/2019 30/09/2018 Variation (%)
Ecart d'acquisition 220,0 217,9  
Immobilisations incorporelles 7,5 6,2  
Immobilisations corporelles 507,9 480,9  
Actifs financiers 14,9 10,5  
Participations dans les entreprises associées et co-entreprises 17,5 17,1  
Impôts différés 25,9 22,0  
Total actifs non-courants 793,7 754,6 5,2%
Stocks et encours 76,3 76,7  
Créances Clients 301,2 286,6  
Créances d'impôt 3,1 11,4  
Autres actifs 63,6 82,7  
Actifs financiers 13,4 13,8  
Trésorerie et équivalents de trésorerie 131,5 145,6  
Total actifs courants 589,1 616,9 (4,5%)
Total actifs non-courants et groupes d'actifs destinés à être cédés   41,4  
Total actif 1 382,8 1 412,9 (2,1%)
       
       
(en millions d'euros) 31/03/2019 30/09/2018 Variation (%)
Capitaux propres groupes 500,7 507,9  
Intérêts ne conférant pas le contrôle 4,3 3,8  
Total capitaux propres 505,0 511,7 (1,3%)
Emprunts et dettes financières 157,6 156,2  
Provisions retraite et avantages similaires 42,8 42,6  
Autres provisions 23,7 25,3  
Impôts différés 16,4 17,5  
Autres passifs 1,7 1,7  
Total passifs non-courants 242,1 243,4 (0,5%)
Emprunts et dettes financières 82,5 84,5  
Provision 7,4 4,8  
Fournisseurs 283,1 281,2  
Dette d'impôt 14,7 3,3  
Autres passifs 246,3 255,0  
Instruments financiers 1,8 1,1  
Total passifs courants 635,8 629,9 0,9%
Total passifs liés à un groupe d'actifs destiné à être cédés   27,9  
Total passif 1 382,8 1 412,9 (2,1%)


Passage de l'endettement financier net du 30 septembre 2018 au 31 mars 2019

Endettement financier net 30 septembre 2018 95,1
EBITDA courant (93,4)
Frais financiers nets 5,2
Impôts sur les sociétés (3,2)
Variation de BFR 8,6
Investissements corporels et incorporels 59,7
Actions propres 16,9
Dividendes 22,4
Croissance externe 4,2
Cessions d'entreprises (8,2)
Autres 1,2
Endettement financier net 31 mars 2019 108,5

A propos de Derichebourg

Le groupe Derichebourg est un acteur majeur, au plan international, de services aux entreprises et aux collectivités. Il propose une gamme complète et intégrée de prestations dans deux secteurs d'activités complémentaires : les services à l'environnement (recyclage, valorisation, collecte des déchets ménagers, nettoiement urbain, gestion des déchetteries,.) et les services aux entreprises (propreté, énergie, intérim, aéronautique,.). Le groupe est aujourd'hui présent dans 15 pays, sur 3 continents et compte quelque 39.400 collaborateurs dans le monde. Le groupe Derichebourg a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 2,9 milliards d'euros. Pour plus de renseignements : www.derichebourg.com

Code ISIN : FR0000053381 - DBG



[1] EBITDA courant = Résultat opérationnel courant + dotation nette aux amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles

Résultat opérationnel courant = Résultat opérationnel +/- éléments non-courants

HUG#2245027