Release details

2018-01-25 18:49 CET
  • Print
  • Share Share

Spark Therapeutics passe un accord de licence et de fourniture pour le médicament expérimental Voretigene Neparvovec en dehors des États-Unis

Si et une fois l'autorisation obtenue pour ce médicament expérimental, Novartis Pharmaceuticals procédera à sa commercialisation en Europe mais aussi dans les autres marchés en dehors des États-Unis. Spark Therapeutics conserve les droits commerciaux de LUXTURNA(TM) (voretigene neparvovec-ryzl) pour les États-Unis


L'accord s'appuie sur les importantes capacités et infrastructures ophtalmologiques que Novartis possède en dehors des États-Unis pour le traitement des patients dans ces régions


Spark Therapeutics percevra 105 millions $ de frais préliminaires et pourra toucher éventuellement jusqu'à 65 millions $ de paiements d'étape mais aussi recevoir des redevances sur les produits nets des ventes effectuées en dehors des États-Unis

PHILADELPHIE, le 25 janvier 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Spark Therapeutics (NASDAQ : ONCE), une entreprise de thérapie génique totalement intégrée dont la mission est de remettre en cause le caractère inévitable des maladies génétiques, a annoncé aujourd'hui un accord de licence avec Novartis Pharmaceuticals pour le développement et la commercialisation en dehors des Etats-Unis, du médicament expérimental voretigene neparvovec. Sparks Therapeutics continuera de commercialiser exclusivement LUXTURNA(TM) (voretigene neparvovec-ryzl) aux États-Unis. En vertu de l'accord, Spark Therapeutics conserve la responsabilité réglementaire pour l'obtention de l'autorisation de l'Agence européenne des médicaments pour ce médicament expérimental. Spark Therapeutics a également passé un accord séparé pour la fabrication et la fourniture à Novartis du voretigene neparvovec expérimental. Aucun autre programme de Spark Therapeutics n'est inclus dans cet accord.

En vertu des dispositions de l'accord de licence, Novartis versera comptant 105 millions $ de frais préliminaires à Spark Therapeutics. Spark Therapeutics pourra toucher 65 millions $ comptant de paiement d'étape sur la base de l'autorisation à court terme de l'Agence européenne des médicaments et des ventes initiales dans certains marchés en dehors des États-Unis. Spark Therapeutics peut également prétendre à des redevances sur les produits nets des ventes de voretigene neparvovec expérimental effectuées en dehors des États-Unis.

« En nous appuyant sur l'importante infrastructure commerciale et médicale de Novartis dans le domaine de l'ophtalmologie, ainsi que sur sa détermination à commercialiser des médicaments basés sur la génétique, nous faisons en sorte qu'un plus grand nombre de patients, notamment ceux en dehors de l'Europe, atteints d'une dystrophie rétinienne confirmée liée à une mutation biallélique du RPE65, a accès au voretigene neparvovec expérimental », explique Dan Faga, directeur commercial, Spark Therapeutics. « Nous avons l'intention d'utiliser les produits de cette transaction pour continuer à développer une panoplie robuste de thérapies géniques expérimentales afin de permettre l'avènement d'un monde dans lequel la vie d'aucune personne ne sera limitée par les maladies génétiques. »

Utilisation et informations importantes de sécurité pour LUXTURNA
LUXTURNA(TM) (voretigene neparvovec-rzyl) est une thérapie génique basée sur les vecteurs de virus adéno-associés destinée au traitement des patients atteints d'une dystrophie rétinienne confirmée liée à une mutation biallélique du RPE65.

Les patients doivent, sur l'avis des médecins traitants, posséder des cellules rétiniennes viables.

Avertissements et précautions

  • L'endophthalmie peut apparaître suite à toute procédure chirurgicale ou injection intraoculaire. Veuillez utiliser une technique d'injection aseptique adaptée pour l'administration de LUXTURNA et veuillez contrôler mais aussi demander aux patients de signaler tout signe ou symptôme d'infection ou d'inflammation pour permettre un traitement précoce.
  • Une baisse permanente de l'acuité visuelle peut également survenir suite à une injection sous-rétinienne de LUXTURNA. Suivez les patients pour contrôler l'apparition éventuelle de problèmes visuels.
  • Des anomalies rétiniennes peuvent apparaître pendant ou suite à l'injection sous-rétinienne de LUXTURNA, y compris des trous maculaires, un amincissement de la fovéa, la perte de la fonction fovéale, la déhiscence fovéale et l'hémorragie rétinienne.  Contrôlez et gérez de façon appropriée ces anomalies rétiniennes. N'administrez pas LUXTURNA directement à côté de la fovéa. Des anomalies rétiniennes peuvent survenir suite à, ou pendant, une vitrectomie, y compris des déchirures rétiniennes, une membrane épirétinienne ou un décollement de la rétine. Contrôlez les patients pendant et après l'injection afin de traiter de façon précoce ces anomalies rétiniennes. Demandez aux patients de signaler immédiatement tout signe ou symptôme de déchirures rétiniennes et/ou de décollement.
  • Une pression intraoculaire accrue est possible après une injection sous rétinienne de LUXTURNA. Contrôlez et gérez la pression intraoculaire de façon appropriée.
  • Expansion de la bulle d'air intraoculaire. Demandez aux patients d'éviter les voyages en avion à des altitudes élevées ou la plongée sous-marine, jusqu'à la disparition complète dans l'oeil de la bulle d'air créée par l'administration de LUXTURNA. Il faut parfois une semaine ou plus après l'injection pour que cette bulle d'air disparaisse. Un changement d'altitude, lorsque la bulle d'air est toujours présente, peut entraîner une cécité irréversible. Confirmez la dissipation de la bulle d'air à l'aide d'un examen ophtalmique.
  • Cataracte. L'injection sous-rétinienne de LUXTURNA, en particulier pour la vitrectomie, est associée à une incidence accrue du développement de la cataracte et/ou à sa progression.

Effets secondaires indésirables

  • Dans les études cliniques, des réactions oculaires adverses ont été remarquées chez 68 % des participants à l'étude (57 % des yeux injectés) et peuvent avoir été associées à LUXTURNA, à la procédure d'injection sous-rétinienne, à l'usage concomitant de corticostéroïdes ou une combinaison de ces procédures et produits.
  • Les effets secondaires les plus courants (incidence Plus grand ou égal à 5 % des participants à l'étude) étaient l'hyperhémie conjonctivale (22 %), la cataracte (20 %), la pression intraoculaire accrue (15 %), la déchirure rétinienne (10 %), le dellen (amincissement du stroma cornéen) (7 %), le trou maculaire (7 %), les dépôts sous-rétiniens (7 %), l'inflammation oculaire (5 %), les douleurs oculaires (5 %) et la maculopathie (rides sur la surface de la macula) (5 %).

Immunogénicité
Les immunoréactions et l'exposition extra-oculaire à LUXTURNA dans les études cliniques étaient faibles. Aucune réponse cliniquement significative des cellules cytotoxiques T à soit AAV2 ou RPE65 n'a été observée. Des corticostéroïdes ont été administrés dans chaque oeil des participants à l'étude, avant et après l'injection sous-rétinienne de LUXTUNA ce qui a peut-être permis de diminuer l'immunoréaction potentielle à soit AAV2 ou RPE65.

Utilisation pédiatrique
Le traitement avec LUXTURNA n'est pas recommandé pour les patients de moins de 12 mois car les cellules rétiniennes sont encore en cours de prolifération et LUXTURNA risque d'être dilué ou perdu pendant cette prolifération. L'innocuité et l'efficacité de LUXTURNA ont été établies pour les patients pédiatriques. Il n'y avait pas de différence significative en matière d'innocuité entre les différentes tranches d'âge.

Veuillez consulter les informations complètes de prescription pour LUXTURNA ici.

Présentation de l'essai clinique de LUXTURNA(TM) (voretigene neparvovec-rzyl)
L'innocuité et l'efficacité de LUXTURNA ont été évaluées dans le cadre d'une étude d'innocuité ouverte, de dosage, de phase 1 (n=12) et une étude d'efficacité et d'innocuité ouverte, randomisée, contrôlée de phase 3 (n=31) impliquant des patients pédiatriques et adultes (âgés de 4 à 44 ans) présentant une dystrophie rétinienne confirmée liée à une mutation biallélique du RPE65 et possédant suffisamment de cellules rétiniennes viables.

Sur les 31 participants recrutés pour l'étude de phase 3, 21 ont été randomisés pour recevoir une injection sous-rétinienne de LUXTURNA et 10 ont été randomisés dans le groupe de contrôle (non intervention). Un participant du groupe d'intervention s'est retiré de l'étude avant le traitement et un participant du groupe de contrôle a annulé son consentement et a quitté l'étude. Chacun des neuf participants randomisés dans le groupe de contrôle a choisi de changer de groupe et de recevoir LUXTURNA après une année d'observation. Tous les participants à ces études font toujours l'objet d'un suivi pour l'innocuité et l'efficacité à long terme. Les données de l'essai clinique de phase 3 de LUXTURNA, y compris les données du groupe d'intervention de tous les participants randomisés, collectées au cours du délai d'un an, ont déjà été publiées dans (The Lancet).

L'efficacité de LUXTURNA dans l'étude de phase 3 a été établie sur la base de l'évolution du score du test de mobilité à luminance variable (multi-luminance mobility test - MLMT) entre le point de départ et 12 mois. Le MLMT a été conçu pour mesurer les évolutions de la vision fonctionnelle évaluée sur la base de la capacité d'un participant à effectuer un parcours de façon précise et à une vitesse raisonnable, en fonction de sept niveaux d'illumination allant de 400 lux (correspondant à un bureau à forte luminosité) à 1 lux (correspondant à une nuit d'été sans lune). Chaque niveau de luminosité faisait l'objet d'un score allant de 1 à 6, un score plus élevé indiquant qu'un participant était capable de réussir le MLMT avec une luminosité diminuée. Un score de -1 était donné aux participants incapables de réussir le MLMT avec une luminosité de 400 lux. L'évolution du score MLMT était définie comme étant la différence entre le score au point de départ et le score à 12 mois, un score positif indiquant qu'un participant était capable d'effectuer le MLMT avec un niveau de luminosité plus faible. Les résultats cliniques supplémentaires incluaient un test du seuil de sensibilité plein champ à la lumière blanche (white light full-field light sensitivity threshold - FST) et l'acuité visuelle.

Les résultats de l'étude clinique de phase 3 de LUXTURNA ont montré une différence statistiquement significative entre le groupe d'intervention (n=21) et les participants du groupe de contrôle (n=10) au bout d'un an dans l'évolution médiane du score MLMT bilatéral (différence moyenne de 2 entre le groupe d'intervention et le groupe de contrôle ; p=0,001) et l'évolution médiane du score MLMT de l'oeil initialement traité (différence moyenne de 2 entre le groupe d'intervention et le groupe de contrôle ; p=0,003). Après avoir changé de groupe pour être traités avec LUXTURNA, les participants du groupe de contrôle ont présenté une réponse similaire à ceux du groupe d'intervention. L'évolution médiane de 2 du score MLMT bilatéral a été observée dans le groupe d'intervention au bout d'un délai de 30 jours. Dans l'étude clinique de phase 3, l'évolution du score a été maintenue pendant au moins trois ans dans le groupe d'intervention original et au moins deux ans dans le groupe constitué par les participants originaires du groupe de contrôle et ayant changé. En outre, les participants auxquels LUXTURNA a été administré ont montré une amélioration statistiquement considérable à partir du point de départ jusqu'à un an pour le test du seuil de sensibilité plein champ à la lumière blanche, comparé au groupe de contrôle. Le changement de l'acuité visuelle entre le point de départ et 12 mois est sensiblement différent entre les participants du groupe d'intervention et ceux du groupe de contrôle.

Les informations de prescription des États-Unis pour LUXTURNA incluent les avertissements et les précautions suivants : endophthalmie, déclin permanent de l'acuité visuelle, anomalies rétiniennes, pression intraoculaire accrue, expansion de la bulle d'air intraoculaire et cataracte. Les effets secondaires les plus courants (incidence Plus grand ou égal à 5 %) étaient l'hyperhémie conjonctivale, la cataracte, la pression intraoculaire accrue, la déchirure rétinienne, le dellen (amincissement du stroma de la cornée), le trou maculaire, les dépôts sous-rétiniens, l'inflammation oculaire, les douleurs oculaires et la maculopathie (rides sur la surface de la macula).

À propos de Spark Therapeutics
Chez Spark Therapeutics, une entreprise totalement intégrée dont les activités sont la découverte, la mise au point et la fourniture de thérapies géniques, nous remettons en cause le caractère inévitable des maladies génétiques, y compris la cécité, l'hémophilie et les affections neurodégénératives. Nous avons appliqué avec réussite notre technologie dans la première thérapie génique autorisée par la FDA pour une maladie génétique. Par ailleurs trois de nos programmes font actuellement l'objet d'essais cliniques, y compris des produits candidats ayant obtenu des résultats préliminaires prometteurs pour les hémophiles. Chez Spark, nous pensons qu'un monde dans lequel la vie d'aucune personne ne sera limitée par des maladies génétiques est possible. Pour plus de renseignements, veuillez consulter www.sparktx.com et suivez sur Twitter et sur LinkedIn.

Avertissement de Spark concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué contient des « énoncés prospectifs » conformément aux définitions de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995, y compris les déclarations concernant LUXTURNA(TM) (voretigene neparvovec-rzyl). Les verbes « anticiper », « croire », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « pouvoir », « planifier », « prédire », « continuer » ainsi que l'utilisation du futur ou du conditionnel, et toute autre expression similaire, servent à identifier des énoncés prospectifs, bien que certains de ces énoncés ne contiennent pas ces mots d'identification. Nous sommes susceptibles de ne pas concrétiser les plans, les intentions ou les attentes mentionnés dans nos énoncés prospectifs et vous ne devez pas vous y fier indûment. Tout énoncé prospectif est basé sur les attentes actuelles de la direction en ce qui concerne des événements futurs et sont soumis à plusieurs risques et incertitudes susceptibles de provoquer des écarts considérables et négatifs entre les résultats réels et ceux indiqués, ou sous entendus, par les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes incluent sans limitation, les risques suivants : (i) l'accord de licence et de fourniture ne permet pas un accès plus rapide à voretigene neparvovec pour les patients qui, dans le monde entier, n'ont pas accès à des options de thérapies géniques, (ii) notre demande d'autorisation de commercialisation soumise pour LUXTURNA est susceptible d'être refusée par l'Agence européenne des médicaments, (iii) voretigene neparvovec est susceptible de ne pas être autorisé sur les marchés en dehors des États-Unis, (iv) suite à l'autorisation, Novartis est susceptible d'échouer pour la commercialisation et la vente de voretigene neparvovec sur un ou plusieurs marchés et (v) nous sommes susceptibles de ne plus recevoir de paiement d'étape et de redevances de la part de Novartis. Pour une présentation d'autres risques et des incertitudes et d'autres facteurs importants, pouvant tous provoquer des écarts considérables entre les résultats réels et les énoncés prospectifs, veuillez consulter la section « Risk factors », ainsi que les présentations des risques et des incertitudes potentiels et d'autres facteurs importants dans notre rapport annuel sur formulaire 10-K, notre rapport trimestriel sur formulaire 10-Q et nos autres documents déposés auprès de la Commission des opérations de bourse. Toutes les informations du présent communiqué sont valides à la date de ce communiqué et Spark se dégage de toute responsabilité de mettre à jour ces informations sauf obligation légale.

Contact investisseurs :
Ryan Asay
Ryan.asay@sparktx.com
(215) 239-6424

Contact presse :
Monique da Silva
Monique.dasilva@sparktx.com
(215) 282-7470

HUG#2163889