Release details

2017-07-28 18:00 CEST
  • Print
  • Share Share
en fr

Fromageries BEL : Résultats du 1er semestre 2017

 

 

            Suresnes, le 28 juillet 2017 - 18h
                 


Fromageries Bel


Résultats du 1er semestre 2017

  • Un chiffre d'affaires en croissance de 14,9 % grâce à l'intégration de MOM
  • Une marge opérationnelle affectée par le ralentissement de l'activité notamment au Moyen-Orient, Grande Afrique

Chiffres clés

(en millions d'euros) 1er semestre 2017 1er semestre 2016 Variation
%
       
Chiffre d'affaires          1 666           1 449 + 14,9 %
Résultat opérationnel             133              166         - 19,7 %
Résultat net part du Groupe               85              111 - 23,9 %

Au premier semestre 2017, le Groupe affiche une croissance de 14,9 % de son chiffre d'affaires grâce à l'intégration du Groupe Mont-Blanc Materne (MOM) qui en représente 14,1 %. L'effet de change est légèrement négatif sur le semestre et explique - 0,4 % de l'évolution. Ainsi, la croissance organique du chiffre d'affaires s'inscrit à 1,2 % pour le premier semestre 2017.

Après un premier trimestre marqué par une décroissance organique de -1,2 %, le chiffre d'affaires du deuxième trimestre affiche une croissance plus dynamique, portée principalement par les hausses de prix dans les marchés européens et américains.

Les chiffres d'affaires du deuxième trimestre et de l'ensemble du premier semestre ont évolué comme suit :

    Deuxième trimestre   Premier semestre
(en millions d'euros)   2017
3 mois
  2016
3 mois
  Variation
en %
  2017
6 mois
  2016
6 mois
  Variation
en %
   
Europe             467     384     + 21,0 %              908                764     + 19,0 %    
Moyen Orient-Grande Afrique            187   203   - 8,2 %   386   426   -9,5 %    
Amériques, Asie-Pacifique            190                 131   + 44,4 %              372                259     + 43,2 %    
Total Groupe           844   718   + 17,5 %           1 666             1 449     + 14,9 %    

L'activité du premier semestre sur les marchés européens a été ralentie par la très forte concurrence entre les distributeurs, plus particulièrement dans le contexte de forte hausse des prix du lait et des matières premières laitières. Ainsi, la croissance du chiffre d'affaires de la zone est principalement attribuable à l'augmentation des prix des produits industriels, qui suivent les cotations des matières premières. Hors effet de périmètre et de change, la croissance du chiffre d'affaires de la zone s'établit à + 4,4 % sur le semestre.

Le chiffre d'affaires de la zone Moyen Orient - Grande Afrique s'inscrit en retrait marqué de - 8,0 % à taux de change comparables à ceux du premier semestre 2016. Outre des marchés durablement affectés par les conflits qui entraînent des difficultés d'approvisionnement, on observe une baisse du pouvoir d'achat des populations dans les principaux pays d'Afrique et du Moyen-Orient dépendants des exportations de matières premières, principalement du pétrole. Dans cette zone, les marchés des produits laitiers se sont fortement contractés en un an et la pression concurrentielle s'est renforcée. Dans ce contexte, les hausses de prix de vente pour faire face à la hausse des prix des matières premières laitières ont été modérées.
Le développement des volumes vendus a été dynamique sur la plupart des marchés de la zone Amériques, Asie-Pacifique. Hors impact de l'acquisition de MOM et effet positif du change, le chiffre d'affaires de la zone affiche une belle progression de 7,2 % sur le premier semestre.

Le résultat opérationnel du Groupe s'inscrit en baisse de près de 20 % par rapport à celui du premier semestre 2016. La marge opérationnelle du Groupe est principalement affectée par le fort ralentissement de l'activité au Moyen-Orient, Grande Afrique.

Après prise en compte du résultat financier et des charges d'impôt, le résultat net du premier semestre s'élève à 85 millions d'euros pour la part Groupe, contre 111 millions d'euros au 30 juin 2016.

Le 18 avril 2017, le Groupe a finalisé avec succès un placement obligataire de 500 millions d'euros assorti d'un coupon de 1,50 % et venant à échéance en avril 2024. Le produit de cette émission a vocation à couvrir les besoins généraux de Fromageries Bel et potentiellement refinancer une partie de la dette existante ; il lui permettra d'allonger la maturité moyenne de ses financements et de poursuivre la diversification de ses sources de financement.

La situation financière du Groupe reste solide, avec une dette nette de 747 millions d'euros au 30 juin 2017, contre 688 millions d'euros au 31 décembre 2016. L'augmentation de la dette au premier semestre 2017, outre la distribution des dividendes, reflète principalement la saisonnalité du besoin en fonds de roulement, en particulier des stocks dont le niveau est traditionnellement plus élevé en milieu d'année.

Enfin, le 1er juillet 2017, la filiale du Groupe Fromageries Bel Production France a cédé à son partenaire américain Schreiber Foods l'usine de Cléry le Petit (Meuse), site de production dédié en particulier à la fabrication de fromages à pâtes pressées commercialisées notamment sous les marques Cousteron et Port-Salut. Dans le cadre de la reprise de l'activité, et de l'ensemble du personnel du site, le Groupe a signé avec Schreiber Foods un accord de sous-traitance pour poursuivre la production et l'approvisionnement de ces produits.

Perspectives 2017

Au second semestre, les prix des matières premières et en particulier celui des matières grasses, restent orientés à la hausse. Le Groupe restera en outre confronté à un environnement économique difficile offrant peu de visibilité sur le développement de l'activité. Dans ce contexte, la marge opérationnelle du second semestre est attendue en baisse par rapport à celle de l'an dernier.

Le Groupe poursuivra ses efforts de productivité industrielle et de gestion attentive de ses ressources ainsi que sa stratégie de développement dans l'univers du snacking sain, en s'appuyant sur la vitalité de ses marques et le talent de ses équipes.

Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, qui peuvent dans certains cas être hors de contrôle de la Société. Une description plus détaillée de ces risques et incertitudes figure dans le Document de référence de la Société, disponible sur son site internet (www.groupe-bel.com). Des informations plus complètes sur le groupe Bel peuvent être obtenues sur son site internet (www.groupe-bel.com), rubrique « Information réglementée ».

 
 

Burson Marsteller i&e

 

Alice Dalla Costa

 

alice.dalla-costa@bm.com

 

Tel : +33 (0)1 56 03 12 12

 
 

 

 
Le Groupe Bel est un des leaders mondiaux du secteur des fromages de marque et un acteur majeur sur le segment du snacking sain. 

 

Son portefeuille de produits différenciés et d'envergure internationale tels que La vache qui rit®, Kiri®, Mini Babybel®, Leerdammer® ou Boursin®, ainsi qu'une vingtaine d'autres marques locales, lui ont permis de réaliser en 2016 un chiffre d'affaires de 2,9 milliards d'euros. L'acquisition récente du groupe MOM vient compléter un portefeuille de marques fortes avec l'intégration notamment des marques Pom'Potes et GogosqueeZ.

 

Plus de 13 000 collaborateurs répartis dans une trentaine de filiales dans le monde contribuent aux succès du Groupe. 
Ses produits sont élaborés dans plus de 30 sites de production et distribués dans près de 130 pays.


www.groupe-bel.com
HUG#2124028